Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 février 2015

Lu et approuvé

 

« Que veut dire une nouvelle force politique de transformation sociale et écologique ? J’entends d’ici les soupirs, comme si l’appel était un vœux pieux. Il est vrai que je plaide en ce sens depuis près de vingt ans et que les échecs furent plus nombreux que les avancées, même s’il y eut des victoires, certes partielles mais réelles, comme lors de la bataille contre le Traité constitutionnel européen en 2005,  ou avec la présidentielle de 2012 quand la candidature portée par le Front de gauche a dépassé la barre symbolique des dix pour cent,  jugée quelque temps plus tôt infranchissable pour notre gauche.

En politique, il faut savoir à la fois répondre à l’urgence et manier le temps plus long de la construction, de l’élaboration, surtout quand l’heure appelle à la refondation, à la recherche d’un arc de forces inédit, d’un souffle neuf. Impatiente comme beaucoup, par tempérament mais surtout par colère devant les injustices et misères actuelles, je n’en mesure pas moins l’effort nécessaire dans la durée pour rassembler de nouvelles dynamiques qui soient solides et donc durables, seules à même de fédérer le peuple. Aucun homme ou femme providentiel-le, aucun gouvernement ne peut modifier l’ordre existant sans mobilisation populaire, sans élan dans la société tout entière.

Ce que j’appelle, ce que nous appelons de nos voeux, c’est une force qui se situe à la fois, et sans hiérarchie, sur le terrain des idées, du mouvement social et de la sphère proprement politique »  (Clémentine AUTAIN)

 

autain livre.jpg

 

13:37 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.