Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 juillet 2015

La citation du jour

lénine.gif"D'abord, c'est la marche triomphale d'octobre et novembre ; puis, tout à coup, la révolution russe est battue en quelques semaines par le rapace allemand, la révolution russe est prête à accepter les conditions d'un traité de rapine. Oui, les tournants de l'histoire sont très durs ; au reste, tous les tournants de ce genre le sont chez nous. Lorsque, en 1907, nous avons signé un traité intérieur des plus honteux avec Stolypine et que nous avons été obligés de passer par cette étable qu'était la Douma stolypinienne, de prendre des engagements en signant des paperasses monarchistes, nous avons vécu, à une échelle réduite, la même chose qu'aujourd'hui. Des hommes appartenant à la meilleure avant-garde de la révolution disaient alors (eux aussi estimaient sans l'ombre d'un doute qu'ils avaient raison) : « Nous avons la fierté révolutionnaire, la confiance en la révolution russe, nous n'entrerons jamais dans les institutions légales de Stolypine. » Mais si. La vie des masses, l'histoire sont plus fortes que toutes vos affirmations. Si vous n'y allez pas, l'histoire vous y obligera. C'étaient des hommes très à gauche, mais, en tant que fraction, il n'en est resté que de la fumée au premier tournant de l'histoire. Si nous avons su rester des révolutionnaires, travailler dans des conditions terribles et nous en tirer de nouveau, nous saurons bien en faire autant aujourd'hui ; car il ne s'agit pas d'un caprice de notre part, mais d'une nécessité objective, apparue dans un pays complètement ruiné, du fait que la révolution européenne, contrairement à nos désirs, a osé se mettre en retard, et que l'impérialisme allemand, contrairement à nos désirs, a osé prendre l'offensive.

Ici, il faut savoir reculer. On ne saurait se dissimuler sous une phrase la très amère et très triste réalité." (LENINE)

17:45 Publié dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.