Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 mars 2018

A paraître (3)

Thema_Marx_200_01.jpg

 

Editions Sociales

LE CAPITAL LIVRE 1, FAC-SIMILÉ DE LA TRADUCTION ORIGINALE FRANÇAISE DE 1875

En souscription avant parution (le 3 mai 2018)
100 € (port compris) au lieu de 120 €

 

fac similé kapital.jpg

 

La traduction de Joseph Roy, revue par l’auteur et éditée par Maurice Lachâtre en 1875 est aujourd’hui encore considérée comme une œuvre singulière.


L’ouvrage que vous proposent les Éditions sociales comprend :


Un volume relié pleine toile reproduisant les 354 pages du deuxième tirage de la première édition française du livre I du Capital.


Un volume d’annexes broché comprenant les préfaces de Karl Marx et de Friedrich Engels, des contributions sur l’histoire de la traduction française, sur Maurice Lachâtre et Joseph Roy et des lettres dont certaines inédites entre l’éditeur et l’auteur.


Les deux volumes réunis dans un magnifique coffret toilé frappé d’un fer original avec une reproduction signée de l’illustrateur.

 

 

éditions sociales.jpg

 

 

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Le coffret est au format : 195 x 290 mm.
Le volume relié pleine toile est imprimé sur papier Corolla Book Ivory 100 gr.
Le volume d’annexes est imprimé sur un papier Corolla Book Premium White 100 gr avec une couverture Nettuno Grigio 280 gr.
Le coffret ainsi que le volume sont reliés sous une toile du Marais couleur cerise.

 

 

dessin marx.png

 

 

LA TRADUCTION FRANÇAISE :

UNE ÉDITION SINGULIÈRE

 

La traduction de Joseph Roy, qui paraît en livraisons successives de 1872 à 1875 est publiée chez l’éditeur Maurice Lachâtre.

Elle est réimprimée en volume en 1875.

Ce texte, qui constitue la deuxième traduction en langue étrangère après la traduction russe, est fortement corrigé, voire rédigé en partie par Marx lui-même.

Il ne sera jamais considéré comme une simple traduction. Dans son « Avis au lecteur », Marx déclare ainsi que le texte français « possède une valeur scientifique indépendante de l’original et doit être consulté même par les lecteurs familiers avec la langue allemande ».

La traduction a coûté à Marx un « travail de tous les diables », redoublé par la préparation, au même moment, de la deuxième édition allemande.

Le texte allemand qui a donc servi de base à la traduction Roy, avant même les remaniements apportés par Marx, est un texte spécifique, qui ne correspond ni à la première édition (de 1867) ni à la seconde édition (de 1872).

 

 

fac simi kapital.jpg