Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 décembre 2018

"Grand baromètre" du Soir : un éparpillement qui annonce de longues nuits de négociation !

Il est évidemment préférable de voir le PTB et Ecolo progresser, plutôt que le MR ou la NVA ! Toutefois, si les élections du 26 mai devaient confirmer ce sondage et cette projection en sièges au Parlement fédéral  -ce qui est loin d’être certain, car six mois c’est long et la campagne peut toujours être bousculée par l’imprévisible !-,  force est de constater que les négociations post-électorales seront mouvementées !

La coalition actuelle (NVA-MR-OPEN VLD-CD&V) perd sa majorité : 70 députés sur 150 ! Qu'elle pourrait regagner avec l’appui du CDH , qui jure pourtant ses grands dieux qu’il ne s’associera jamais avec le parti de Bart De Wever. Mais nous n'avons pas oublié que c’est exactement ce qu’avaient déclaré les ténors du MR avant les législatives de 2014 ! Avec le résultat que l’on sait…

Il n’existe cependant pas d’alternative «à gauche» : même si on considère que celle-ci comprend les écologistes, les socialistes et le PTB-PVDA, on arrive à… 59 sièges, moins encore que la majorité sortante !

Et une tripartite traditionnelle (socialistes, libéraux, CDH et CD&V) ? Elle aurait une courte majorité : 76 élus, ce qui est un peu juste pour une législature d’une durée de 5 ans !

Maintenant des formules « inédites » sont à nouveau possibles (socialistes avec la NVA, un scenario exclu par Paul Magnette  -également en désaccord avec son président sur ce point-  mais…) !

Et puis surtout, ne perdons pas de vue l’impact de la formation des coalitions dans les entités fédérées et ses inévitables effets collatéraux…

Bref, la constitution d’un prochain gouvernement fédéral s’annonce mouvementée. Comme toujours… Pas sûr que le peuple s’y retrouve. Comme toujours aussi…

@

 

PS : l'extrême-droite (PP et VB) totaliserait pour sa part 11 sièges. Et si l'on devait suivre celles et ceux qui considèrent que la NVA est, aujourd'hui, également un parti de cette nature, l'on arrive à... 40 sièges de députés (38 pour la seule Flandre !). Pas de quoi pavoiser, naturellement !

 

 

projections.jpg

[Projection réalisée par Pascal Delwit, ULB]

 

 

18:48 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Écrire un commentaire