Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 septembre 2020

Walter Benjamin, 15 juillet 1892 - 26 septembre 1940

 

"La tradition des opprimés nous enseigne que «l'état d'exception» dans lequel nous vivons est la règle. Il nous faut en venir à une conception de l'Histoire qui corresponde à cet état."
 
 
(Thèses sur le concept d'histoire, 1940)
 
 
 

Walter-Benjamin-Flaneur-Ceasefire-Magazine.jpg

20 août 2020

Léon Trotsky, 1879-1940

 

trotsky.jpgIl y a aujourd’hui 80 ans fut assassiné sur ordre de Staline un révolutionnaire russe réfugié au Mexique : Léon Trotsky.

Protagoniste de la Révolution d’Octobre et fondateur de l’Armée Rouge, ce nom ne parle probablement plus aux "jeunes" générations.

Il est vrai que la planète a subi de profonds bouleversements depuis 1940  -et notamment la disparition de l’URSS qu’il avait contribué à édifier avec ses camarades du Parti Bolchévik-  et que cette période de l’histoire humaine paraît bien lointaine en ce XXIème siècle "numérique", confronté entre autre à une catastrophe écologique de grande ampleur.

Les figures majeures de cette génération combattante  -comme Rosa Luxemburg (également assassinée, en 1919), Lénine (disparu en 1924) ou Antonio Gramsci (mort en 1937, suite à son long emprisonnement dans les geôles de Mussolini)-  appartiennent pour beaucoup à une époque définitivement révolue, intéressant au mieux de vieux passionnés d’archéologie politique !

Certes, leur œuvre et leur action sont datées, et leurs écrits ont depuis longtemps pris place dans des bibliothèques militantes un tantinet poussiéreuses.

On pourrait bien sûr discuter longuement de cette perception, ou palabrer sans fin concernant l’apport réel et l’(éventuelle) actualité de ces fortes personnalités d'hier, mais l’essentiel est ailleurs.

Car notre monde reste un monde intolérable, dominé par un capitalisme financier globalisé, perpétuant exploitation et oppression, générant encore et toujours de profondes injustices et inégalités sociales, menaçant directement la survie même de l’espèce humaine !

Plus que jamais, il ne s’agit donc pas seulement de l’interpréter mais de tout mettre en œuvre pour le changer, selon la formule de Marx.

Et c'est finalement le meilleur "hommage" que l'on puisse rendre à toutes celles et à tous ceux qui, depuis des siècles, ont lutté pour l'émancipation humaine !


25 juin 2020

Déconfinement des confinés, épisode 28

104474057_10157489698263576_8665971618833191542_n.jpg

 

φ

 

Madame De Block reconnaît avoir "fait des bêtises" ! Difficile pour elle aujourd’hui d’affirmer le contraire tant son bilan est accablant ! 

Faute reconnue à moitié pardonnée ? 

En tout cas, elle n’a jamais tiré les leçons de sa mauvaise gestion, à savoir la démission ! 

Mais quand on fait partie d’un gouvernement déjà démissionnaire depuis… décembre 2018, difficile peut-être d’en rajouter une couche ?

 

mille sabords.jpg

 

 "Qui va nous surveiller cet été ?" se demande angoissée une éditorialiste après les dernières décisions du Conseil national de sécurité, jugées peu contraignantes par une bonne partie de la "grande presse".  

Commentaire impayable : bonnes gens, vous n'êtes que des enfants irresponsables, vous avez besoin d'être mis sous tutelle en permanence !  

Cette infantilisation ininterrompue en dit long sur la société de surveillance totale qui se met en place en Belgique et en Europe !  

Il est temps de secouer le cocotier de ces "élites" au service d'une oligarchie financière qui veut renforcer son emprise sur une population qui pourrait se montrer récalcitrante. 

"Classes laborieuses, classes dangereuses"

 

mille sabords.jpg

 

 Suite à la crise sanitaire, "l’économie se relèvera" selon le Bureau du plan. Par contre, les finances publiques resteront au tapis. La dette va grimper à 120% du PIB. Et cette année l’Etat devrait être en déficit de 47,5 milliards € ! 

Déjà certains états-majors de partis fignolent des "plans de relance" vertébrés par de lourdes politiques austéritaires.  

Il ne sera pourtant pas interdit d'imposer les fortunes, de mettre fin aux dépenses inutiles (F35), de cesser d'offrir des réductions d'impôts aux entreprises, et naturellement d'enfin lutter sérieusement contre la fuite des capitaux et la fraude fiscale (plusieurs dizaines de milliards € chaque année !)... 

Ah, mais wait : cela signifierait rompre avec les politiques libérales des 40 dernières années, une rupture refusée par toutes les droites de ce pays (en premier lieu en Flandre) !  

Plutôt que de discuter à perte de vue sur la formule d'une prochaine coalition, il est temps que chacun mette sur la table ses lignes rouges ou vertes ! Allo Ecolo-Goen, allo quoi ; allo les socialistes, allo quoi !  

Et il est surtout temps pour le mouvement syndical de sortir de sa discrétion et de préparer les affrontements sociaux qui seront difficiles à éviter…

 

mille sabords.jpg

 

D’aucuns ont grincé des dents concernant des rassemblements festifs, après avoir brocardé -il y  a un peu plus de deux semaines-  l’action de masse à Bruxelles s’inscrivant dans le mouvement international Black Lives Matter :  "c’est bien connu que le virus n’est pas contagieux durant les manifestations !", ironisent-ils. 

Oui. Et il est également de notoriété publique que les virus ne sont pas contagieux pendant que les gens travaillent dans les entreprises, pendant que les gens font du shopping dans les centres commerciaux, pendant que les gens vont déposer leurs enfants dans les écoles, pendant que les gens se regroupent dans des avions pour aller s'entasser sur des plages pleines de touristes affamés de soleil ! 

Et que l'on ne vienne pas me dire que toutes ces activités productives et consommatrices sont respectueuses des "règles de distanciation". Pour rappel, au plus fort de la pandémie, trois entreprises contrôlées sur quatre étaient en infraction !  

Alors le "deux poids deux mesures" où d'un côté l'on stigmatise des manifestants qui revendiquent ou des jeunes qui s’amusent, et de l'autre on applaudit la "relance de l'économie" parce qu'il faut rattraper la "croissance" perdue (vous savez, celle qui détruit la planète…), ça commence à bien faire !

 

mille sabords.jpg

 

Tôt ce jeudi matin, un petit groupe d'activistes d’Extinction Rebellion Belgique a retiré les lettres en métal « FINANCE » du mur situé à l’entrée de la Tour des Finances, dans le cadre de la campagne d’actions  "Notre Avenir, Nos Choix".

Extinction Rebellion a décidé de rebaptiser la Tour "Resilience Tower", afin de "montrer quel devrait être le principe directeur d’une société soucieuse de garantir les conditions d’une vie digne pour tou.te.s en Belgique et dans le monde ; maintenant, tout comme pour les générations futures".

Une initiative (symbolique) originale !

Après tout, cela devrait satisfaire celles et ceux qui critiquent les actions de masse (manifestations) ou les grèves syndicales, en entonnant chaque fois la même ritournelle : "pourquoi ne pas développer des actions alternatives plutôt que de prendre en otage tout le monde ?".

En voilà donc une ! Satisfaits ?

 

φ

 

105416071_3028751030557095_3300008129027575068_n.jpg

 

_____

 

"On ne peut pas demander aux dominés, aux humiliés de rendre sans cesse des comptes et ne jamais en demander aux puissants"

(Jean-LucMELENCHON)

 

 

JLM image.jpg

 

11:29 Publié dans Blog, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

22 juin 2020

Déconfinement des confinés, épisode 27

Des rassemblements de jeunes à l’occasion de la "Fête de la musique" ont été lourdement stigmatisés par un front uni  "experts, politiques et journalistes".

Visiblement, la "stratégie du choc" est toujours à l’œuvre. On continue à répandre la peur afin que chacun(e) se soumette aux injonctions venues d’en haut ! On continue à s’appuyer sur la crise sanitaire, même en voie de ralentissement net, afin d’accentuer le contrôle social de la population ! On continue à focaliser prioritairement l’attention médiatique sur le Coronavirus afin de minorer d’autres enjeux essentiels pour la société !

Contrairement à ce que d’aucuns laissent entendre, les gens sont maintenant assez informés pour déterminer eux-mêmes leurs propres comportements, en toute autonomie par rapport à une tutelle étatique contraignante et envahissante.

Il faut cesser de chercher à discipliner un "corps social" apte à prendre sa situation en mains, ce qui inquiète les possédants et toute la caste qui les sert de manière zélée !

Il y a un risque ? Oui ! Mais celui-ci n’a pas empêché le déconfinement quasi généralisé : de la production, de la consommation, des transports collectifs, de l’école ou du tourisme ! Comme par hasard, seul le libre exercice des droits démocratiques et constitutionnels pose "problème"  aux décideurs !

Il y a un risque ? Oui ! Mais il existe aussi des risques quotidiens de contracter de multiples maladies à cause de la pollution, de la malbouffe, de notre manière d’être peu respectueuse de notre environnement !

Pour autant, faut-il vivre dans la crainte ou faut-il aller de l’avant (en toute lucidité) ?

Ce n’est pas en infantilisant le plus grand nombre que l’on trouvera une issue aux crises catastrophiques qui frappent l’humanité (économique et sociale, politique et démocratique, sanitaire et écologique) mais en développant les processus d’auto-organisation populaire…

 

mille sabords.jpg

Crash d’avion : les centrales nucléaires belges ne sont plus aux normes et des travaux pour les adapter sont donc inévitables.

Le moment de rappeler que la sortie du nucléaire est en principe planifiée mais qu’elle tarde à être concrétisée !

Il est temps de passer à l’acte, n'en déplaise à Electrabel et au lobby énergétique qui accumulent depuis très longtemps de plantureux bénéfices...

 

mille sabords.jpg

 

Le ministre-président de la Région wallonne plaide pour une tripartite traditionnelle au "Fédéral" et ne veut pas de la reconduction d’une "Suédoise", nettement défaite le 26 mai 2019 !

Celle-ci a effectivement lourdement chuté aux dernières élections, mais le PS également : moins trois sièges à la Chambre, alors qu'il en avait déjà perdu trois en 2014 !

En réalité, ce sont tous les partis "traditionnels" qui ont reculé. Mais ce "signal" clair de l'électorat ne veut manifestement pas être entendu puisque ces "dirigeants" politiques proposent obstinément des formules qui, toutes, seraient des "coalitions de battus" !

Quant à la proposition de Di Rupo, c'est le retour de ladite "Suédoise" moins la N-VA remplacée par le minuscule Cdh et "renforcée" par la famille socialiste, en d'autres termes une coalition entre "socialistes" et droites classiques, telle que nous les avons connues de... 1988 à 2014.

Avec des résultats bien peu "sociaux" pour la population : "plan global" et "pacte des générations", blocage des salaires et manipulation de l'index, privatisations et économies dans la Sécu, sans oublier la traque des chômeurs qui fit "saigner (sur un tard) le coeur" de l'homme au noeud papillon !

Lequel précise aujourd’hui vouloir changer de cap pour construire un avenir en rupture avec le passé…

OK !

Mais il faudra expliquer comment cela serait possible avec ces vieilles formules et les piliers du "monde d'hier" !

_____

 

"Le temps est venu pour la révolution de demander à être prise en considération"

 

(Jack LONDON)

 

 

jack london.jpg

 

 

 

11:41 Publié dans Blog, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

20 juin 2020

Déconfinement des confinés, épisode 26

104001088_2703832559721814_6506236390732715165_n.jpg

 

φ

 

104932090_10157905328848515_9010016527294759170_o.jpg

 

Selon une formule consacrée, un "sondage" n'est jamais qu'une photographie fugitive et ne remplace pas un véritable scrutin. A l'évidence ! Mais les états-majors des partis les épient et les analysent très attentivement...  

Ci-dessus, une projection en sièges proposée par Het Laatste Nieuws après la dernière enquête d'opinion (baromètre Le Soir-RTL-Ipsos-VTM-HLN).

Un commentaire "instantané", donc : les partis qui ont perdu en 2019 continuent... à perdre !

[A noter que les trois partis actuels du gouvernement, qui n'ont que 38 sièges sur 150 à la Chambre, en auraient donc 33 selon ce sondage !]

Et ce sont ces mêmes partis qui manoeuvrent aujourd'hui pour mettre sur pied une "coalition des battus" !

[A noter également, pour George-Louis Bouchez -politicien et politologue à ses heures !-  que ce qu'il appelle de manière confuse les "populistes" -en recourant à un grossier amalgame VB-PTB !- passent de 30 à 43 sièges ! Si l'on suit le raisonnement tordu -et peu "démocratique" !- exprimé récemment par "Gloub", ce n'est donc plus sur 120 mais sur 107 députés qu'il faudrait maintenant calculer une "majorité gouvernementale" !]

Si certains ne comprennent pas encore pourquoi les partis "traditionnels" (en ce y compris la N-VA !) veulent de plus en plus éviter des élections et pourquoi ils ont de moins en moins d'exclusives pour discuter les uns avec les autres, la réponse se situe aussi dans cette "projection" !

_____

 

"Il est plus facile d’imaginer la fin du monde que la fin du capitalisme"

 

(Fredric JAMESON)

 

img_humanidades_319.jpg

13 juin 2020

Déconfinement des confinés, épisode 25

103859712_2683325121941714_8623507355128197183_o.jpg

 

φ

 

Geert Noels dénonce les banques centrales qui encourageraient un capitalisme malsain !

Comme s'il existait un "capitalisme sain" face à un "capitalisme malsain", comme s'il existait un "capitalisme social" face à un "capitalisme antisocial", comme s'il existait un "capitalisme vert" face à un "capitalisme productiviste" ! Le capitalisme est un mode de production et d'échange tout entier dédicacé à l'accumulation sans fin de capital, à la course permanente au profit maximal ! Pour atteindre cet objectif, ses leviers sont la compétition, la "concurrence libre et non faussée", la lutte de tous contre tous ! Sa clé de voûte est l'exploitation du travail et le pillage des ressources de la planète ! Et ses ardents défenseurs dans les gouvernements n'ont de cesse d'imposer des politiques austéritaires aux peuples pour assurer la "profitabilité" du système qu'ils servent ! Il n'existe pas de solution durable pour l'humanité sans une rupture avec le capitalisme et son idéologie "néo-libérale" ! Et c'est dès maintenant qu'il faut travailler à l'émergence d'une société "post-capitaliste", avant qu’il ne soit trop tard...

Révélateur également l’inquiétude de cet "économiste", au service du gouvernement flamand, concernant la FGTB qui, avec une (éventuelle) radicalisation et de nouvelles actions, prendrait "le pays en otage" ! C’est culotté de la part d’un farouche défenseur d’un système pour qui les travailleurs sont de la "chair à profits", une "variable d’ajustement" pour les stratèges patronaux ! Mais ce frémissement révèle surtout la crainte d’une élite concernant un basculement maintenant envisageable des rapports de force, suite à la "crise sanitaire". Il éclaire les discours sur la nécessité d’un "pacte social" et d’une "union nationale", dont la matérialisation éloignerait la perspective de grandes mobilisations venant "d’en-bas" pour bousculer l’oligarchie au pouvoir !

Cette caste fanfaronne mais elle craint pour la sauvegarde de ses privilèges et elle n’est guère rassurée face aux "possibles" ouverts par l’actuelle pandémie du Coronavirus

 

φ

 

 

103976077_715654905670998_5827328927063983582_n.jpg

 

φ

 

Pour George-Louis Bouchez, le MR et l’Open Vld ne peuvent gouverner l’un sans l’autre.

Le projet de ces droites est limpide : reconduire la "Suédoise" (malgré sa raclée électorale !) en y ajoutant l'un ou l'autre parti pour obtenir une majorité parlementaire (parce que sa raclée électorale !).

Pour quelle politique ? La même pardi !

Celles et ceux qui croient que l'on va construire un soi-disant "nouveau monde" -avec les piliers de celui "d'hier" !- se mettent le doigt dans l'oeil jusqu'au coude !

 

φ

 

104133760_2369638903336091_3822889654809557050_n.jpg

 

_____

 

52545262_2061527253934319_2646355863345823744_o.jpg

 

 

 

 

12 juin 2020

Déconfinement des confinés, épisode 24

103985059_3071638912879197_4922024025893017720_o.jpg

 

φ

 

Le capitalisme financier globalisé n’a évidemment pas été emporté par la crise du Coronavirus.

L’étonnement de beaucoup concernant la poursuite des mêmes politiques est donc surprenant.

Croire que les droites et leurs alliés "sociaux-libéraux" vont changer de paradigme après trois mois de "confinement sanitaire"  est une dangereuse illusion.

Au contraire, avec la récession de grande ampleur annoncée et les finances publiques qui plongent, les politiques austéritaires au service du capital et de sa rentabilité maximale vont s’intensifier. Non seulement les pertes d’emplois seront nombreuses, mais la pression sur les salaires va s’accentuer, les exigences patronales en matière de "flexibilité du travail" vont redoubler, de nouvelles coupes dans la Sécu et les services publics vont se multiplier.

Tout sera mis en œuvre par l’oligarchie et sa caste servile pour garantir le taux de profit des possédants, en exploitant plus encore le travail et en pillant plus encore les ressources de la planète !

Ce n’est pas avec de la bonne volonté ou la négociation bienveillante de "pactes sociaux" que l’on modifiera la folle trajectoire de l’humanité, mais en changeant radicalement de cap politique !

Le mouvement Black Lives Matter, après celui des "Jeunes en lutte contre le réchauffement climatique", montre la voie : il n’y a pas d’autre alternative que les mobilisations de masse pour commencer à renverser des rapports de force jusqu’ici défavorables à une transformation anticapitaliste du monde !

Le mouvement syndical et l’ensemble des mouvements sociaux ont grandement intérêt à préparer dès maintenant les inévitables affrontements à venir !

Sous peine de déconvenues lourdes de conséquences pour notre avenir commun…

 

mille sabords.jpg

 

La candidature de Zahia Khattabi à la Cour constitutionnelle avait été recalée au Sénat.

Pas de problème par contre pour son camarade et ancien ministre écologiste, Thierry Detienne, qui lui a reçu le soutien du MR.

Sans doute que cela aide d’être un homme blanc…

 

mille sabords.jpg

 

Le prince Laurent ne voit pas comment Léopold II  "a pu faire souffrir des gens au Congo" puisqu’il n’y est "jamais allé" !

Pour son information, Staline n’a jamais été à Vorkouta, Hitler n’a jamais été à Auschwitz et Bush n’a jamais été à Bagdad.

Il doit y avoir un bug royal dans l’éducation reçue par les représentants de la monarchie !

 

_____

 

"Tout est jeté en pâture au public : oui, comment j'ai anéanti une nation d'êtres sans défense par tous les moyens criminels possibles. Pourquoi ? Pour remplir mes poches ! Pour chaque sou récolté, un viol, une mutilation, un meurtre !"

 

(Mark Twain)

 

P1180656-300x300.jpg