Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 octobre 2022

"BOUQUINAGE" - 19

"C'est ici, maintenant, qu'il faut prendre parti, et cesser de jouer sur tous les tableaux à la fois ou de prendre Sade par petits morceaux bien choisis, louant ceci, déplorant cela, prenant l’œuvre sans la vie ou la vie sans l’œuvre, et l’œuvre sans telle ou telle partie jugée indigne du reste, puis la vie avec les grandes amours supposées mais sans le “jeu de boutonnières”, pour ne garder plus à la fin du sieur marquis de Sade qu'un sujet d'équivoques propos de dîners parisiens où les gloussements de la pudeur effarouchée se croisent avec les sous-entendus et les demi-mots de ceux qui en savent aussi long sur les bizarreries du sexe que sur les complexités du texte. Il me semble que l'interrogation essentielle à laquelle chacun doit répondre avant de parler de Sade peut se résumer dans une de ces questions bien primaires et bien plates qui restent pour moi les meilleures : Donatien de Sade était-il sadique ?"

 

 

 

sade.jpg

06 octobre 2022

"BOUQUINAGE" - 18

 

"Arrêter ce qui détruit, cultiver ce qui grandit, voilà notre programme."

 

 

kempf.jpg

00:04 Publié dans Livre, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

05 octobre 2022

"BOUQUINAGE" - 17

 

"Et, dans la tremblante clarté des chandelles, parut un homme qui, manifestement, était fou..."

 

 

canterburry.jpg

04 octobre 2022

"BOUQUINAGE" - 16

"Au terme de cette période, Marx avait mûri sur tous les plans, il avait déjà énormément appris, écrit, discuté et bataillé. Les années qui suivirent, jusqu'à sa mort en 1883, furent tout aussi remplies : il ne renonça jamais à ses convictions communistes, mais il s'attacha à préciser les contours de ce qui n'était à ses yeux ni le nom d'une utopie ni celui d'un parti, mais un processus révolutionnaire de longue haleine, ancré dans l'histoire de la lutte des classes, construisant du même mouvement la mobilisation des travailleurs et les formes d'une société non capitaliste, capable d'auto-organisation, débarrassée à la fois de l’État et de la loi du profit, de la domination de classe et de l'exploitation."

 

 

 

cover.jpg

03 octobre 2022

"BOUQUINAGE" - 15

 

"On oublie ce qu’on a besoin de se rappeler et on se souvient de ce qu’il faut oublier."

 

 

71r5RocfLZL.jpg

02 octobre 2022

"BOUQUINAGE" - 14

 

"La société existante parviendra à endiguer les forces révolutionnaires aussi longtemps qu'elle réussira à produire toujours plus “de beurre et de canons” et à berner la population à l'aide de nouvelles formes de contrôle total."

 

41QqmKu2CrL._SX305_BO1,204,203,200_.jpg

01 octobre 2022

"BOUQUINAGE" - 13

"Il n'y a jamais de fin. Seulement de nouvelles versions de la réalité."

 

 

superfolks.jpg

30 septembre 2022

"BOUQUINAGE" - 12

 

"Quinze ans après la publication de No Logo, je me retrouve toujours confrontée à des questions très similaires. Je donne en ce moment des conférences sur la façon dont le même modèle économique qui a poussé les multinationales super-puissantes à rechercher de la main-d'œuvre bon marché en Indonésie et en Chine a aussi poussé les émissions mondiales de gaz à effet de serre à la hausse. Et, invariablement, une main se lève : «Dites-moi ce que je peux faire en tant qu'individu.» Ou peut-être «en tant que propriétaire d'entreprise.»
 
La triste vérité, c’est qu'à la question «Que puis-je faire en tant qu'individu pour stopper le changement climatique ?», la réponse est : absolument rien. En réalité, l'idée même que nous, en tant qu'individus atomisés, voire même de nombreux individus atomisés, pourrions jouer un rôle significatif dans la stabilisation du système climatique de la planète ou dans le changement de l'économie mondiale est objectivement folle. Nous ne pouvons relever ensemble ce formidable défi que dans le cadre d'un mouvement mondial massif et organisé."
 
 

nk.jpg

29 septembre 2022

"BOUQUINAGE" - 11

 

"Qu’est-ce que la violence ? Pas seulement celle des coups de poing ou des coups de couteau des agressions physiques directes, mais aussi celle qui se traduit par la pauvreté des uns et la richesse des autres. Qui permet la distribution de dividendes en même temps que le licenciement de ceux qui les ont produits. Qui autorise des rémunérations pharaoniques en millions d’euros et des revalorisations du Smic qui se comptent en centimes.

Mobilisés à tous les instants sur tous les fronts, les plus riches agissent en tenue de camouflage, costume-cravate et bonnes manières sur le devant de la scène, exploitation sans vergogne des plus modestes comme règle d’or dans les coulisses. Cette violence sociale, relayée par une violence dans les esprits, tient les plus humbles en respect : le respect de la puissance, du savoir, de l’élégance, de la culture, des relations entre gens du «beau» et du «grand» monde.

L’accaparement d’une grande partie des richesses produites par le travail, dans l’économie réelle, est organisé dans les circuits mafieux de la finance gangrenée. Les riches sont les commanditaires et les bénéficiaires de cette violence aux apparences savantes et impénétrables, qui confisque les fruits du travail. A travers les chroniques de la guerre sociale en cours, nous allons observer les visages des vrais casseurs en nous appuyant sur du concret, des descriptions de lieux et de faits, et l’analyse des mécanismes de cette violence insidieuse venue d’en haut. La crise est celle des vies brisées, amputées de tout projet d’avenir, dans cette immense casse sociale à laquelle les dirigeants politiques de la droite et de la gauche libérale se sont associés."

 

 

1374214_394599337334178_1225585792_n.jpg

28 septembre 2022

"BOUQUINAGE" - 10

 

"Arrabus est le coeur de Wyst. En dépit de rumeurs qui prétendent le contraire, Arrabus est réel, Arrabus fonctionne. Arrabus, en fait, est une expérience surprenante. Quiconque en doute doit se rendre sur Wyst et voir par lui même. Si les structures sociales surchargées ne permettent plus d'admettre aussi facilement les immigrants, chacun peut néanmoins, par un effort de volonté, participer de manière temporaire ou permanente à une fantastique expérience sociale dans laquelle nourriture, air et habitat sont considérés comme le droit naturel de tous les hommes."

 

wyst.jpg