Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 mai 2020

26 mai, les jours d'après (XXVIII)

 

coccinelle-mondes-gotlib-musee-judaisme-exposition.jpg

 

 

Nous avons été voter il y a un an et 365 jours plus tard toujours pas de gouvernement fédéral de plein exercice ! 

Certes, les trois derniers mois ont été rythmés par la pandémie du Covid-19. Toutefois, avant d’être plongé dans cette crise sanitaire, l’immobilisme était grand et l’impasse évidente. De nouvelles élections législatives étaient d’ailleurs l’une des principales issues envisagées ! 

Aujourd’hui, les responsables politiques multiplient les sorties tonitruantes dans la presse. Mais il s’agit essentiellement de bavardages concernant les coalitions possibles et d’éventuelles exclusives contre les uns ou les autres ! Difficile en tout cas de trouver dans toute cette logorrhée quoi que ce soit de précis sur le contenu programmatique qui sera mis en œuvre par une future majorité ! 

Que se cache-t-il donc derrière les grandes déclarations sur la nécessité de "prendre ses responsabilités" ou de "discuter de plans de relance forts" ?  

Nous savons d’où nous venons : des décennies de politiques austéritaires imposées à la population et couplées à une totale inertie face aux enjeux majeurs de notre monde, comme la catastrophe écologique ! 

Inutile de revenir en détails sur l’histoire politique et sociale des 40 dernières années. Rappelons seulement le lourd bilan du dernier Exécutif fédéral, qui s’inscrivait dans une continuité certaine par rapport à ses prédécesseurs : blocage persistant des salaires en vertu de la loi de 1996, saut d’index, âge légal de la retraite relevé à 67 ans, TVA sur l’électricité à 21 % (au lieu de 6 %), passivité devant la fraude fiscale ou la fuite des capitaux, violation des droits humains notamment en matière de politique migratoire, absence de réelles mesures contre le "réchauffement climatique" et… saccage des services publics et de la Sécu, avec les conséquences désastreuses maintenant connues et reconnues -suite à l’irruption du Coronavirus !-  sur le secteur des soins !  

Il s’agit donc maintenant de savoir s’ils poursuivront dans la même voie ou si l’électrochoc sanitaire que nous venons de subir favorisera enfin une rupture avec ce passé décliné sur le thème "du sang et des larmes" ! 

La réponse à cette interrogation ne fait hélas guère de doute, tant les "partis traditionnels" inscrivent leur action dans le cadre d’une gestion résignée du capitalisme.

Nous aurons l’occasion de vérifier rapidement (?) si le PS et Ecolo saisiront cette séquence pour abandonner leur traditionnelle bienveillance vis-à-vis des exigences de "profitabilité" du capital. 

En attendant, il n’est pas difficile d’énumérer des mesures qui signifieraient un début de rupture avec les politiques tristement rituelles de ces dernières décennies. 

Il n’est même pas indispensable de consulter le programme du PTB, il suffit de parcourir les programmes électoraux de ces "partis de gouvernement", ou de reprendre les principales revendications des mouvements sociaux et des organisations syndicales, pour repérer ce qui devrait être mis en œuvre : 

 

  • • Impôt sur la fortune
  • • Eradication de la fraude fiscale
  • • Relations sociales : liberté de négociation en dehors de tout carcan (AIP)
  • • Salaire minimum à 14 €/heure
  • • Revalorisation de toutes les allocations sociales
  • • Minimum de pension à 1.500 €/net
  • • Retour de l’âge légal de la retraite à 65 ans
  • • Refinancement des services publics et de la Sécu
  • • Abandon du statut de "cohabitant" disposition aggravant la pauvreté
  • • Transition énergétique
  • • Régularisation des "sans papiers"
  • • Etc.

 

Nul doute qu’il ne suffira pas de miser sur la bonne volonté des  "représentants du peuple" à la Chambre ou au Sénat !

Sans de solides mobilisations venant d’ "En bas", rien ne changera demain : ni les rapports de force, ni par conséquent les orientations gouvernementales !

 

 

fromage.jpg

 

 

 

10:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

25 mai 2020

Déconfinement des confinés, épisode 15

99247269_10159892224687627_997942875360591872_o.jpg

 

Toujours le règne de l'incohérence !

On a ré-ouvert les écoles en rassurant élèves, parents et enseignants sur les mesures strictes de sécurité qui seraient prises : groupes réduits, gestes barrière, masques, distanciation physique et ainsi de suite !

De gros efforts de préparation et d'installation ont par ailleurs été réalisés dans les établissements.

Et maintenant, soudainement, les ministres des "entités fédérées" annoncent que l’on pourrait "assouplir" ces règles !

Mais curieusement, ces mêmes enfants/jeunes, dans le cadre familial, ne peuvent toujours voir que quatre personnes en prenant des précautions !

Et pas question évidemment d'aller voir un film ou d'aller au théâtre qui restent fermés jusqu'à nouvel ordre ! Idem pour le secteur de l'Horeca !

Y-a-t-il un pilote dans l'avion gouvernemental ?

 

mille sabords.jpg

 

"L’industrie belge" déplore un manque de respect dans la saga de la livraison de masques.

En cause, la décision (ubuesque) du gouvernement fédéral d’attribuer la commande de 15 millions de masques buccaux à l’étrange société luxembourgeoise Avrox.

Quelqu’un avait parlé de "relocalisation" de l’économie ?

 

mille sabords.jpg

 

"Si la N-VA et le PS voulaient élargir le gouvernement actuel en un gouvernement à part entière, alors mon rêve le plus fou deviendra réalité". C’est ce que le vice-premier ministre Koen Geens a déclaré lundi soir à Terzake.

Voilà donc une figure de proue d'un parti qui rêve "follement" que deux autres partis décident enfin de s'associer au sein d'un gouvernement !

Il devrait proposer au CD&V de se dissoudre et à ses membres de rejoindre la formation de Bart de Wever, histoire de clarifier le paysage politique flamand…

Derrière ces grimaces récurrentes de ce "responsable" connu pour son incapacité à enfiler correctement un masque (et à en fournir à toutes et à tous !), se cache (à peine) le projet de reconduire la "Suédoise" en y ajoutant les socialistes !

Il nous prend sans doute pour des demeurés...

 

 

100973902_10157027429336594_6970131317476294656_n.jpg

 

_____

 

"Ou bien un processus de contrôle des citoyens sur le pouvoir, ou bien un contrôle accru du pouvoir sur les citoyens"

 

(Jean-Luc MELENCHON)

 

 

melenchon lyon.jpg

 

23 mai 2020

Déconfinement des confinés, épisode 14

 

Malgré la reprise de leur activité, la situation reste très difficile dans les commerces non alimentaires, particulièrement du côté de ceux situés dans les centres commerciaux, ressort-il d'un tour d'horizon publié samedi dans les colonnes du Soir.

Pas de quoi verser une larme si la frénésie "sur-consommatrice" reste confinée !

Hélas, cela risque de ne pas durer très longtemps…

 

mille sabords.jpg

 

Sophie Wilmès verrait bien la formation d’une "grande union" pour gouverner le pays !

Une "grande union" ? En clair la défunte "Suédoise" + les socialistes et les écologistes !

Mais pour quel programme, je vous prie ? Car il va falloir faire des choix dans l'après crise sanitaire !

A moins de continuer exactement comme auparavant (austérité, croissance des inégalités, ignorance de la crise écologique...), ce qui devient difficile pour le PS et Ecolo confrontés à la progression ininterrompue du PTB !

Quoique…

 

mille sabords.jpg

 

Une étude, réalisée par les universités de Bruxelles (VUB) et Anvers, confirme une vieille réalité : le centre de gravité politique de la Flandre se situe très à droite, et la "gauche" est très minoritaire :

VB + N-VA + CD&V + Open VLD = 68,3 % !

Groen + SPA + PvDA = 30,3 % !

Les résidus pour les "divers"...

Conséquence : il est impossible de mettre en oeuvre une "politique progressiste" dans le cadre de "l'Etat Belgique", dominé par la Flandre qui est dominée par la droite (et même la droite extrême !).

"Stratégiquement", et plus que jamais, une "alternative de gauche" passe par la concrétisation du "droit (démocratique) à l'autodétermination des peuples", en clair par l'éclatement du cadre étatique (bourgeois) "belge" !

 

mille sabords.jpg

 

En pleine pandémie du Covid-19, Trump envisagerait un essai nucléaire, le premier depuis 1992 pour les USA !

Il en a discuté avec son gouvernement, au sein duquel n’existerait pas  -pour le moment !- de consensus à ce sujet…

Nous vivons une catastrophe écologique sans précédent et d'aucuns continuent à choyer leurs joujoux nucléaires !

Histoire de pouvoir achever l'espèce humaine au cas où la "crise du dérèglement climatique" ne suffirait pas ?

 

mille sabords.jpg

 

"L’invisibilité de la pauvreté"

 

96764276_4015779871795890_5245558491929640960_n.jpg

 

_____

 

 

"La presse quotidienne et le télégraphe qui répand ses inventions en un clin d’œil dans tout le globe fabriquent plus de mythes en un jour qu’on ne pouvait en fabriquer autrefois en un siècle"

 

(Karl MARX)

 

 

marx k.jpg

 

21 mai 2020

Déconfinement des confinés, épisode 13

Le MR veut des "réductions massives d’impôts" !

Pour que l’Etat dispose moins de moyens pour les services publics, la Sécu et notamment les soins de santé ? Pour empêcher que se concrétise une taxe sur les fortunes ? Pour éviter une véritable lutte contre la fraude fiscale et la fuite des capitaux ? Pour que continue à primer l’intérêt individuel sur l’intérêt collectif ? Pour favoriser le chacun pour soi au détriment du tous ensemble, la compétition au détriment de la coopération ?

Ce qui est aujourd’hui indispensable, ce n’est pas une réduction de la fiscalité mais une autre répartition de celle-ci, qui met réellement à contribution les plus riches et les grandes entreprises qui ont bénéficié d’énormes cadeaux fiscaux au cours des dernières décennies !

GL.Bouchez et ses comparses ne veulent pas modifier leur logiciel -et l’inverse eût été étonnant !- mais au contraire poursuivre leurs orientations austéritaires qui consolideront plus encore les inégalités sociales et feront exploser le taux de pauvreté !

 

mille sabords.jpg

 

Les Belges peuvent se rendre dans leur "seconde résidence".

Ouf !  

Et les SDF (qui n’ont même pas pu se "confiner" !) ?

On attend toujours des mesures pour garantir un logement correct pour toutes et tous, mais apparemment le gouvernement a d’autres priorités !

Alors au XXIIème siècle peut-être ?

 

mille sabords.jpg 

 

 

Le PTB a déposé un amendement à la Chambre visant à taxer les fortunes de plus de trois millions €.

Ecolo s’est courageusement abstenu !

Ce parti prétend combattre pour "sauver la planète" mais il n'est même pas capable de sortir de son indécision concernant une taxe visant à faire contribuer les plus riches afin de faire face à une crise sanitaire et à ses conséquences !

 

mille sabords.jpg

 

La fortune de Jef Bezos, patron d’Amazon, pourrait dépasser les mille milliards $ en 2026 !

Des centaines de millions d'êtres humains vivent dans la précarité ou la pauvreté, des politiques austéritaires ininterrompues sont imposées aux peuples, la planète subit pillages et gaspillages, et dans le même moment un individu accumule un patrimoine qui laisse sans voix.

Le capitalisme, c'est la quatrième dimension...

 

mille sabords.jpg

 

Marie-Christine Marghem persiste et signe.

Elle stigmatise l’action du personnel soignant de l’Hôpital St Pierre lors de la venue de Sophie Wilmès et parle de manque de respect.  

Elle ne manque décidément pas d’air ! 

L'irrespect envers l'hôpital et les personnels soignants, pour ne parler que d'eux, est permanent avec ces "libéraux" : il a le nom de l'austérité, du blocage des salaires, de la détérioration des conditions de travail, des coupes budgétaires à répétition ! Et lorsqu'il y a quelques mois, les infirmières et les infirmiers sont descendus dans la rue pour réclamer une revalorisation de leur profession et une prise en compte de leurs revendications, la "Suédoise" n'a absolument rien voulu entendre !  

Ces ministres (démissionnaires) feraient mieux de faire profil bas plutôt que de pérorer. D'autant plus que leur gestion de la crise sanitaire a été lamentable (je ne reviens pas ici sur les pénuries diverses en moyens indispensables pour lutter contre la pandémie, l'abandon des maisons de repos ou les discours et les actes incohérents !)...

 

_____

 

Comment l’art peut-il émouvoir les hommes si lui-même ne s’intéresse pas à leur destinée ?

 

(Bertolt BRECHT)

 

Brecht.jpg

17 mai 2020

Déconfinement des confinés, épisode 12

96392001_10157789485753515_3721283987377750016_o.jpg

L’effet boule de neige des crises...

 

 

 

97125079_10158605789667280_8852987586394718208_n.jpg

Ma voiture, c’est ma liberté ?

 

 

97321470_10157334388337253_8728714571700764672_n.jpg

97563805_10157334388362253_8994374194632327168_n.jpg

Propos d’un secrétaire d’Etat français et extrait de 1984 de George Orwell ! Politique et fiction, fiction et politique...

 

 

97549761_2848311295291169_5667574277558239232_n.jpg

Un bon rideau de fumée idéologique et ça repart…

 

 

97980344_1501173413389213_6943045200713351168_o.jpg

Le capitalisme n’est jamais en pause et ses privilégiés ne ratent aucune opportunité !

 

 

83048761_2745790132130745_3527687563416436736_o.png

Un monde d’hier et d’aujourd’hui terriblement inégalitaire. Et demain ?

 

_____

 

"Il s'agit d'apprendre à espérer"

 

(Ernst BLOCH)

 

Bloch.jpg

16 mai 2020

Déconfinement des confinés, épisode 11

 

Paul Magnette souhaite une ″stratégie de relance rapide″ et estime que l’on ne peut attendre la formation d’un nouveau gouvernement ! 

″Relancer″, mais quoi ? 

Le modèle productiviste d’hier obsédé par la croissance économique permanente, profondément inégalitaire et terriblement destructeur de nos conditions de vie à l’échelle planétaire ?  

Ou saisir l’opportunité de la crise sanitaire pour engager la transition vers une société démocratique, de justice sociale et de justice climatique ?  

Il serait pour le moins illusoire d’envisager un changement soudain de logiciel politique de la part des piliers du désordre néo-libéral actuel, qui ont toujours rejeté dans les faits la perspective d’un monde différent où la destinée collective et solidaire des êtres humains prendrait le pas sur la course à l’enrichissement d’une minorité parasitaire ! 

La clarté est donc maintenant de mise tant il y a urgence : sans négociation correcte de cet indispensable virage systémique, nous allons droit dans le mur…

 

mille sabords.jpg

 

 

Maggie De Block ne s’attend pas à redevenir ministre ! 

OK. 

Mais c'est toute la coalition des droites (minoritaire depuis... décembre 2018 !)  qui a mené de calamiteuses politiques de destruction sociale, de saccage des services publics et de fragilisation du secteur des soins de santé !  

Et non seulement ces gouvernants ont été nocifs hier, mais ils ont aussi étalé leur incompétence aujourd’hui face à la crise du Coronavirus : pénurie de matériel vital dans les hôpitaux, incapacité de fournir des masques dans les délais à l'ensemble de la population, organisation erratique des tests de dépistage, abandon des résidents des maisons de repos et de soins, incohérences dans les discours et dans les actes ! 

Néanmoins, sans complexe, beaucoup de ces ″excellences″ sont déjà prêtes à monter dans un prochain attelage gouvernemental pour sauver leur vieux monde suicidaire, celui du capitalisme productiviste et de la croissance des profits sans fin, qui nous conduit vers un abîme planétaire !  

Qu'ils s'en aillent tous !

 

mille sabords.jpg

 

Dans une tribune publiée samedi par une vingtaine de journaux à travers le monde, plus de 3000 chercheurs de 600 universités plaident pour une société plus démocratique et plus durable à la sortie de la crise du Covid-19. Ils appellent ainsi à "démocratiser l’entreprise, démarchandiser le travail et dépolluer la planète". 

Dans le cadre du capitalisme ?  

Ce système productiviste, basé sur la compétition et la lutte de tous contre tous, poursuivant inlassablement un seul but : l'accumulation illimitée de profits !  

Le moment est venu d'appeler un chat un chat. Sans rupture radicale avec ce mode de production, de consommation et d'échange, les "solutions" préconisées jour après jour dans des "tribunes" ou des ‘’appels’’ resteront des voeux pieux !

 

mille sabords.jpg

 

L’Italie va rouvrir ses frontières le 3 juin !  

Mais si les frontières des autres Etats, à l'instar de la France, restent irréductiblement fermées, cela n'aura aucun impact en termes d'arrivées de vacanciers étrangers ! 

La question est maintenant de savoir si une "concurrence touristique" ne va pas pousser d'autres pays à suivre cet "exemple" italien...

 

_____

 

"Ce n'est pas seulement par la force des choses que s'accomplira la Révolution sociale ; c'est par la force des hommes, par l'énergie des consciences et des volontés"

 

(Jean JAURES)

 

 

jaurès1.jpg

 

15 mai 2020

Déconfinement des confinés, épisode 10

96859082_2567790113474571_1735383472979050496_o.jpg

 

La perspective d'un contrôle total de la population n'est plus une fiction !

Chaque jour, des décisions prises par les gouvernements constituent un pas dans cette inquiétante direction.

Nous pourrions nous réveiller demain avec une sacrée gueule de bois "post-démocratique" !

 

mille sabords.jpg

Un Belge sur quatre aurait pris du poids pendant le confinement…

La clientèle des diététicien(ne)s va … grossir !

 

mille sabords.jpg

 

Selon certains économistes, l’économie belge devra attendre 2023 avant de retrouver le "niveau d'avant la crise", en d'autres termes avant de retrouver la même société suicidaire, basée sur la course aux profits, la compétition, la "croissance" et le productivisme effrénés (surproduction et surconsommation) !

Non merci !

La crise du Coronavirus nous donne un avertissement et doit être une opportunité pour construire un "monde d'après" radicalement différent, c'est-à-dire respectueux des humains et de la nature, où la coopération supplante la concurrence mortifère, et où la défense des biens communs prime sur l'enrichissement personnel !

 

mille sabords.jpg

 

Préavis de grève de la CSC Services Publics dans les hôpitaux et maisons de repos de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Les personnels soignants sont en première ligne dans la lutte contre le Covid-19, paient un lourd tribut à la maladie (contamination/décès) et sont épuisés, physiquement et émotionnellement. A un moment, inévitablement, la colère gronde et l’explosion menace !

Il ne faut pas perdre de vue que ces hommes et ces femmes travaillent dans des conditions d'autant plus difficiles que leur secteur a subi de plein fouet les politiques libérales austéritaires, notamment en termes de coupes budgétaires, de compression de l'emploi, de détérioration des conditions de travail et de restructurations diverses.

C'est donc bien gentil de les applaudir le soir, mais structurellement cela ne résout rien !

Il est temps d'entendre leurs revendications, de revaloriser ces professions méprisées par les "élites" et de prendre de véritables mesures concrètes, en matière de refinancement par exemple, loin des discours sirupeux et de promesses jamais tenues...

Solidarité !

 

mille sabords.jpg

 

Faute de soutien des libéraux qui se sont alignés sur le bloc Vlaams Belang/N-VA,  Zakia Katthabi n’a pas obtenu la majorité des deux tiers au Sénat et ne siègera donc pas en tant que juge à la Cour Constitutionnelle. 

A partir du moment où les nominations à cette Cour relèvent d’un système de quotas entre partis politiques (hautement contestable, naturellement !), à partir du moment où ce mandat est réservé à Ecolo (il s'agit de remplacer J.P. Snappe, en clair de remplacer un "Vert" par un(e) autre "Vert(e)"), il est "légitime" que ce parti choisisse ses propres représentants et il serait fair-play que les autres partis n'en profitent pas pour lancer des guerres picrocholines. 

Mais manifestement, au royaume des politiciens, certains le sont plus que d'autres !

Il est vrai que l'on peut difficilement attendre quoi que ce soit de la N-VA de Francken et du MR de Bouchez !

 

_____

 

 

"L'essor du roman policier s'explique peut-être par le fait que la société bourgeoise, considérée dans son ensemble, est une société criminelle"

 

(Ernest Mandel)

 

 

mandel 5.jpg

14 mai 2020

Déconfinement des confinés, épisode 9

 

Que démontre de manière éclatante cette pandémie ?  

La faillite d'un système, la faillite de son idéologie libérale, la faillite des gouvernements qui les défendent bec et ongles ! 

Et l'UE, tout aussi bienveillante pour le capital et en plein chaos sanitaire, n’est pas disposée à rattraper les errements des Etats, au contraire !  

Depuis le début de cette crise, les "dirigeants" courent après la calamité du Coronavirus !  

Ils sont incapables de garantir du matériel et des moyens pour les personnels soignants ; ils sont incapables d'organiser une campagne de dépistage massif ; ils sont incapables de planifier un "déconfinement" correctement organisé !  

Et ces gouvernants, qui ne parviennent pas à fournir gratuitement un seul masque à toute la population, pourraient demain faire face à la "crise du dérèglement climatique" ou aux crises sociales d’ores et déjà prévisibles ?  

En réalité, il ne faudra pas compter sur eux mais ils n'en ont cure et ils s'accrocheront à leurs postes comme les tiques sur un chat ! 

Le "monde d'après" ne sera pas un monde apaisé ni un monde nouveau, mais un monde de conflits exacerbés entre "ceux-d'en bas" et "ceux d'en haut" qui ne renonceront ni à leurs profits, ni à leurs confort, ni à leur pouvoir (autoritaire), ni à leur mépris du plus grand nombre...

 

mille sabords.jpg

 

Nous sommes toujours au coeur de la pandémie, mais les barbares sortent déjà des tranchées !  

Ainsi, un ″économiste″ propose de faire payer une ″taxe Corona″ aux personnes âgées, car elles seraient des privilégiées à la "charge des jeunes" ! 

Inutile de se demander si ce type sait ce que signifie la solidarité ou la Sécurité sociale (la pension est un droit pour lequel ces "vieux" ont bossé et ont été exploités par le patronat toute leur vie !). Au passage, essayer de diviser est toujours apprécié par les puissants, et il est certain que cet "économiste" en sera récompensé, d'une manière ou d'une autre ! 

En attendant résumons la situation : 

1) Les "vieux" restent étonnement jeunes quand il s’agit de les obliger à travailler jusqu'à 67 ans (merci la "Suédoise") ! 

2) Mais en période d'épidémie, ces mêmes "vieux" confrontés à un agent pathogène sont particulièrement "vulnérables" et doivent donc rester discrètement chez eux, et surtout ne pas voir leurs petits enfants !  

3) Demain, non seulement ceux qui sont toujours vivants devront travailler plus longtemps, mais ils vont devoir aussi cracher un peu plus au bassinet pour régler l'ardoise de la crise sanitaire ! 

4) "Vieux" ou moins "vieux", ici aussi tout le monde n'est pas logé à la même enseigne ; il y a de "vieux" patrons et de "vieux" actionnaires qui s'en mettent plein les fouilles, il y a de "vieux" fraudeurs fiscaux ou de "vieux" filous qui cachent leur argent dans des paradis accueillants ; mais toute cette confrérie n'a rien à craindre de ce genre "d'économiste" qui ne proposera jamais d'aller chercher l'argent là où il se trouve, qui ne proposera jamais de véritable taxe sur la fortune et qui ne remettra jamais en cause le capitalisme !  

Conclusions : l'oligarchie financière et ses larbins ne nous feront aucun cadeau ; le "monde d'après" sera un champ de bataille et mieux vaut s'y préparer dès maintenant !

 

_____

 

"La politique n'est pas la traduction d'un récit historique écrit d'avance, elle est un moment de décision entre différentes possibilités présentes dans une situation donnée"

 

(Daniel BENSAID)

 

daniel-bensaid-006.1238140402.JPG 

 

 

12 mai 2020

Déconfinement des confinés, épisode 8

96686863_1496762027163685_4198073967673606144_o.jpg

 

Pour les "élites" économiques et les politiques à leur service, tout est déjà clair : il n'y aura ni "monde d'avant" ni "monde d'après", mais toujours le même monde qui exploite les humains et la nature, où les "crises" et "chocs systémiques" continueront à être payés par les peuples ! 

Notre avenir, pour ce cénacle de privilégiés ? De l'austérité, encore (plus) de l'austérité, toujours (plus) de l'austérité !  

Ce n’est évidemment pas "d’en haut"  que viendra l’indispensable changement d’orientation mais ″d’en bas″, de puissants mouvements sociaux à même de faire basculer les  ″rapports de force″.

 

mille sabords.jpg

 

Brussels Airlines va supprimer 1000 emplois ! Ryanair annonce aussi des licenciements ! 

Ce sont toujours les travailleurs qui paient les ″crises″ ! 

Les patrons et les actionnaires, eux, continueront à mettre du caviar sur leurs tartines...

 

mille sabords.jpg

 

Le patron de Lufhtansa, qui réclame 300 millions € d’aide à la Belgique et 9 milliards € à l’Allemagne (!), Carsten Spohr, ne veut pas entendre parler d’une ″immixtion des gouvernements dans la gestion de son entreprise″ !

Culotté… 

Mais pourquoi ce patronat devrait-il être complexé ? Il sait que, tôt ou tard, les gouvernants assureront toutes les conditions d’une mise en valeur satisfaisante du capital, en d’autres termes d’une hausse du taux de profit !

 

mille sabords.jpg

Liège : 1.800.000 masques qui avaient été saisis au préalable par la Justice ont été volés dans un entrepôt utilisé par les autorités judiciaires.  

Si les Etats protégeaient réellement leurs citoyen(ne)s -ce qui est en général un devoir "constitutionnel" !-, ils distribueraient gratuitement des masques à l'ensemble de la population ! 

Ceux-ci n'auraient donc plus de "valeur marchande" significative et ne feraient pas l'objet de vols ou de trafics divers !  

Mais il y a longtemps que le "processus de criminalisation" du capitalisme -sombre avatar de l'idéologie de "la concurrence libre et non faussée" et de "la loi de l'offre et la demande"- ne dérange plus des gouvernants entièrement dévoués à sa cause !

 

 

 

_____

 

 

 

"Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n'est pas que vous croyez ces mensonges mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d'agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez"

 

(Hannah ARENDT)

 

 

2019_12_hannah_arendt.jpg

10 mai 2020

Déconfinement des confinés, épisode 7

 

Pour Sophie Wilmès, il était devenu indispensable de permettre les retrouvailles familiales.

Ils étaient tellement convaincus de "l'urgence" qu'ils avaient pris la décision contraire et qu'il a fallu attendre ce mercredi pour un revirement !

En réalité, c'était devenu tout simplement intenable pour le politique de permettre la réouverture des commerces et la reprise plein-pot de la production tout en continuant à rejeter le moindre contact au sein des familles !

Restera maintenant à vérifier les conséquences de ce ''déconfinement'' de plus en plus large... dans deux ou trois semaines !

 

mille sabords.jpg

 

Cette petite musique qui se fait entendre de manière persistante, et qui consiste à pointer du doigt les individus qui seraient les grands responsables de l’évolution de la pandémie et de son futur destin, est assez indécente. 

Certes, maintenant que le Coronavirus est bien installé, chacun[e] doit prendre les précautions nécessaires, et la grande majorité ne rechigne d’ailleurs pas devant l’effort demandé ! 

Mais les discours “moralisateurs” matraqués à longueur de journée ont un but essentiel : que les gens intériorisent bien cette ‘’évidence’’ qu’ils sont les grands protagonistes du drame actuel, et qu’ils doivent donc s’en prendre à eux-mêmes si celui-ci persiste dans la durée ! 

En cas de ‘’rebond’’, ce sera dès lors plus aisé de faire porter le chapeau à la population ‘’lambda’’, dégageant ainsi les gouvernants de leurs lourdes responsabilités dans cette crise sanitaire ! 

Or, pour rappel, ce ne sont pas les citoyen[ne]s : 

- qui sont responsables du déboulé du Coronavirus ! 

- qui multiplient la signature de traités de ’’libre échange’’ qui organisent le “grand déménagement du monde”, et contribuent ainsi à la destruction des écosystèmes qui favorise la diffusion d’agents pathogènes et les zoonoses ! 

- qui ont ricané face aux ‘’avertissements’’ d’épidémiologistes vigilants et plaisanté au sujet d’une ‘’simple petite grippe’’ ! 

- qui ont laissé grandes ouvertes les portes des aéroports, sans le moindre contrôle, lorsque les touristes revenaient de pays déjà lourdement frappés par le Covid-19 ! 

- qui ont détruit des millions de masques alors que la pénurie de matériels de protection étaient déjà patente dans les hôpitaux ! 

- qui ont saccagé auparavant les services publics et imposé des économies drastiques (notamment) dans le secteur des soins de santé ! 

- qui ont complètement sous-estimé la tragique situation dans les maisons de repos et de soins ! 

- qui, depuis des décennies, ne donnent pas les moyens à la recherche pour travailler just in time sur des traitements et vaccins concernant les virus ! 

Pour mémoire également, lorsque toute cette nonchalance et toute cette impéritie néo-libérales des gouvernants, renforcées par l’incapacité d’organiser dès le départ un dépistage de masse, ont rendu le choix du ‘’confinement’’ incontournable, celui-ci n’a finalement jamais été que très partiel ! 

Non seulement les secteurs décrétés ‘’essentiels’’ sont resté ouverts -et à raison car tout le monde devait pouvoir continuer à s’alimenter et à se soigner correctement !-, mais de nombreuses entreprises pourtant ‘’non essentielles’’ ont poursuivi leurs activités productives ! Les contrôles effectués dans ces entreprises ont d’ailleurs démontré que plus de 75% d’entre elles ne respectaient pas les ‘’règles de protection’’ réputées ‘’obligatoires’’ ! 

Et si aujourd’hui, l’on peut revoir quelques proches (sous conditions), dès demain, pratiquement tous les commerces seront à nouveau accessibles, avant la réouverture des écoles dans une semaine !

Que l’on ne vienne donc pas nous dire fin mai/début juin qu’une (éventuelle) nouvelle vague de Coronavirus est la conséquence de la seule ‘’irresponsabilité’’ des familles ! 

Laissant ainsi les ‘’excellences ministérielles’’ dormir tranquillement sur leurs deux oreilles alors qu’elles disjonctent depuis le début, ne cessent de courir comme des coqs sans tête après la pandémie, prennent sans cesse des décisions à contre-temps, et ne parviennent toujours pas à fournir ne fût-ce qu’un seul masque à tout le monde…

 

96094919_3359340264127753_7068204052412104704_n.jpg

 

 

_____

 

"La barricade ferme la rue mais ouvre la voie"

 

(CENSIER – MAI 68)

 

Barricade-10-mai-68.jpg