Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 février 2015

Une incontournable compilation

 

Le Gorafi (anagramme de… Figaro) maitrise parfaitement l’art de la parodie.

Ses articles « décalés » font régulièrement les délices de son lectorat, particulièrement sur les réseaux sociaux. Où beaucoup tombent fréquemment dans le panneau tant cette «information selon des sources contradictoires » est criante de plausibilité. A tout le moins, pour les distraits ou les lecteurs pressés…

On sourit toujours, on rit souvent, et on ne peut parfois éviter les larmes, tant c’est caustique.

Quelques uns des meilleurs papiers ont été ici rassemblés, pour notre plus grand bonheur.

Des titres, au hasard :

 

·         Un cortège de manifestants malades d’Alzheimer oublie son chemin et se perd

·         Brest : un enfant de 6 ans traverse la crise de la quarantaine

·         L’acteur qui interprétait Chuck Norris tire sa révérence

·         Panique à Hollywood, plus assez de films originaux pour faire des remakes

·         Coming-out : Anne Roumanoff avoue avoir arrêté l’humour depuis 2006

·         Grâce à son dernier meeting, Jean-Luc Mélenchon obtient enfin son statut d’intermittent du spectacle

·         Moody’s dégrade la moyenne trimestrielle de Guillaume, 7 ans

·         Iphone 5 : Apple présente un nouveau kit anti-collision pour piétons

·         Carnet : le tyrannosaure de Jurassic Park meurt à 89 ans

·         L’aile conservatrice des démocrates découvre avec stupeur que Barack Obama est noir

·         Pôle emploi : le chômeur ayant touché par erreur 812 millions € reste introuvable

·         Exclu : le Père Fouras était en fait un comédien déguisé

·         Devant le tribunal, Oscar Pistorius avoue toujours posséder ses jambes

·         Trop honte de son nouveau-né, il photoshope les 317 photos de son enfant

·         RyanAir : les passagers devront piloter eux-mêmes les avions

·         Emotion à Marseille après la mort de Batman au cours d’une de ses interventions

 

Le recueil reprend également une série d’informations plus brèves et fait état d’une multitude d’enquêtes, dûment chiffrées. Ainsi, par exemple, on apprend que « 76 % des hommes aiment avoir un rapport sexuel pendant le passage à l’heure d’hiver car cela leur donne l’impression d‘être plus endurants et performants. Inversément, 91 % des femmes déclarent préférer faire l’amour lors du passage à l’heure d’été, car elles ont le sentiment que leur calvaire dure moins longtemps »...

C’est clair et c’est incontestable : grâce au Gorafi, chacun(e) peut élargir le champ de ses connaissances, ce qui est toujours utile lorsque l’on se retrouve en société.

Une lecture particulièrement conseillée pour celles et ceux gagnés par la mélancolie de notre époque.

 

@

 

 

Le meilleur du GORAFI, Editions J’ai Lu, Paris 2014, 6,90 €

 

gorafi.jpg

13:21 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

08 février 2015

Une bouffée d'oxygène

Aucun album ne pourrait reprendre l’ensemble de l’œuvre de Cabu qui a plus de 30.000 dessins à son actif !

Mais le « Tout Cabu », publié en 2010, réussit néanmoins le tour de force d’en rassembler un bon millier.

Notre dessinateur de génie aimait brocarder les « gros cons » et la lecture de cet imposant ouvrage ne déçoit pas.

Beaucoup en prennent pour leur grade, à commencer par les militaires que le pacifiste Cabu conchiait volontiers.

Bien sûr, on retrouve toute la galerie des « personnages types » de l’anarchiste du coup de crayon, du Grand Duduche au Beauf, en passant par l’Adjudant Kronembourg.

Mais aussi, au fil des pages, pêle-mêle, les cathos, l’Abbé Pierre, les papes, les intégristes de toutes obédiences, les staliniens, les politiques, De Gaulle, Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, la famille Le Pen, Tapie, Bush, Obama, BHL et les nouveaux philosophes, … Et finalement aussi  -et surtout-  des Français racistes, sexistes, bellicistes, alcooliques vautrés devant un poste de télévision matraquant du sport, ou coincés dans les bouchons les conduisant vers des vacances standardisées.

Pas grand monde n’est épargné. Si ce n’est l’ami Jacques Tati et le jazz, musique préférée de Cabu, qu’il écoutait en dessinant.

Bref, un album jubilatoire à parcourir, littéralement et dans tous les sens,  une fois, deux fois, vingt fois…

D’autant que vient s’y ajouter un cahier à part  -« L’enfer de Cabu »-  qui reprend une série d’ « inmontrables » de l’artiste, en clair des dessins érotiques. Mais chuuuut… !

Rassure-toi Cabu, tu vivras encore longtemps dans l’imaginaire des grands enfants que nous sommes restés !

 

@

 

Frédéric Pagès et Jacques Lamalle, Tout Cabu, Les Arènes, Paris 2010, 39,80 €

 

 

tout cabu.jpg

10:30 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |