Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 octobre 2020

CoronaSaga (IX)

ElbBafHXIAAsyc1.jpg

 

 

Re-confinement, confinement partiel, confinement élargi, confinement de la "dernière chance"… Peu importe la terminologie retenue, les mesures restrictives sont de plus en plus nombreuses. Sur un tard. 

Mais la sacro-sainte "activité économique"  −garante de profits, confisqués par une minorité−  reste largement épargnée ! 

Il est de tabous décidément intouchables… 

Un gros motif de satisfaction pour Alexandre de Croo et Frank Vandenbroucke, qui ont lourdement insisté sur cet aspect lors de la conférence de presse de ce vendredi. 

La FEB ne doit même plus faire de "lobbying" tant la servilité des gouvernements est devenue "naturelle"

Ils sont donc incapables d'anticiper une seconde "vague" de la pandémie, mais ils anticipent très bien les désidératas patronaux !

 

 

123136619_10158085474968878_2857682495254741128_o.jpg

 

"Pour les dizaines de milliers d’indépendants et de chefs de PME concernés, c’est une catastrophe pire que celle de mars", estime l’Union des classes moyennes, à la suite des nouvelles mesures décrétées par le gouvernement fédéral pour lutter contre le Coronavirus.

Et de réclamer des soutiens financiers supplémentaires.

L’UCM, cette éternelle  "assistée"

 

 

 

123244218_1660445700794331_175467226610617906_n.jpg

 

 

Devant la détérioration de la situation, les autorités françaises ont ressorti de leur bric-à-brac bureaucratique le système des "attestations", désormais indispensables pour pouvoir circuler.

Ainsi, même pour aller conduire un enfant à l’école, nos voisins d’Outre-Quiévrain devront compléter (au moins) un formulaire ad hoc !  

C'est évidemment hallucinant mais je ne suis pas convaincu qu'il s'agisse seulement de "délire". 

C'est surtout une mesure délibérée qui vise à contrôler et à discipliner le corps social ! 

De ce point de vue, cela n'a rien d'anodin, et ce qui peut être perçu comme de l'infantilisation ou de la sottise est une nouvelle illustration d'une dérive hexagonale autoritariste. 

Inquiétant...

 

123166261_10224677411626801_6088911785503111189_o.jpg

11:12 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

29 octobre 2020

CoronaSaga (VIII)

 

En Belgique comme en France, ils avaient 8 mois pour préparer la seconde vague et ils se sont plantés, obsédés par la nécessité de privilégier au maximum "l'économie" et, durant l'été, l'industrie touristique !

Macron a donc décidé hier de "reconfiner" en catastrophe, sauf que le grand écart perdure : rester chez soi et "en même temps" continuer à aller bosser ou à se rendre à l'école !

La dangerosité du Coronavirus est sa circulation massive, et celle-ci ne sera pas entravée si des dizaines de millions de personnes continuent à se déplacer régulièrement...

 

 

123134717_10218656819313297_2156076893873703540_n.jpg

 

 

123077703_10159197764409026_2156151121705369760_o.jpg

 

 

 

Faisons le point.

Avec 5.924 patients actuellement hospitalisés, la Belgique dépasse le pic des hospitalisations du 6 avril, lorsque 5.759 malades étaient alors hospitalisés.

En moyenne, 14.356 nouvelles contaminations au Coronavirus ont été enregistrées par jour entre le 19 et le 25 octobre, soit 40 % de plus que la semaine précédente, ressort-il jeudi matin des derniers chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano.

Au cours de cette période, on a enregistré en moyenne 69 décès par jour (+ 35,7), portant désormais à 11.170 le nombre de morts attribués au Coronavirus depuis le début de la pandémie.

Le taux de positivité des tests, à savoir la proportion des personnes positives sur l’ensemble des personnes testées, atteint désormais 23,6 % à l’échelle nationale.

D’une situation catastrophique à une situation apocalyptique, il n’y a qu’un pas qui sera vite franchi !

 

122982254_10158230333128515_5381978885438410003_o.jpg

 

 

 

NE RIEN OUBLIER, EN EFFET !

 POSITION DE LA "SANTE EN LUTTE"

 

LUTTONS ENSEMBLE

La santé en lutte contre la deuxième vague et la marchandisation de la santé !

C'est dans un secteur déjà en surcharge, en manque d'effectifs et sous-financé depuis des années, que nous devons, nous soignant·e·s, personnel de l'entretien, logistique, administratif et hôtelier, nous battre pour endiguer la deuxième vague. Alors, comme lors de la première vague, bien évidemment, nous, personnel de la santé, serons présents, dans la mesure de notre santé mentale et physique, pour donner notre maximum afin de soigner l'ensemble de la population.

Comme lors de la première vague, nous serons là car il n'y a que nous... Mais nous sommes de plus en plus amer·e·s. Dans nos rangs une révolte légitime gronde!

Les gouvernements successifs nous ont considéré·e·s avec mépris, ne voyant en nous qu'une main d’œuvre taillable et corvéable à merci, mobilisable à souhait, selon leur gestion marchande de la société. Et aujourd'hui plus que jamais le gouvernement choisit de maintenir l'activité économique et les profits en dépit des avis des expert·e·s, en dépit de la santé de la population, en dépit des mesures sanitaires. La tolérance face au laxisme sanitaire des employeurs (1) et la gestion calamiteuse de la rentrée scolaire (2) a précipité notre pays dans une deuxième vague aux répercussions sociales, économiques et sanitaires catastrophiques.

Le gouvernement aura beau essayer de culpabiliser la population, c'est bien sa gestion qui est le facteur premier de l'intensité de cette deuxième vague. Cette crise est la leur ! C'est celle de ceux qui ont coupé dans les budgets des hôpitaux et qui ne nous garantissent pas le droit à la santé. Nous ne pouvons porter la responsabilité de leur politique morbide, ni nous, ni la population dans son ensemble.

NOUS N'OUBLIERONS PAS !

Aujourd'hui, nous sauvons les vies que nos dirigeants ont mis en danger par leur gestion libérale de la crise. Nous ne l'oublierons pas !

Nous n'oublierons pas que le gouvernement à saturé les hôpitaux en protégeant les intérêts des employeurs. Nous n'oublierons pas qu'il a permis une circulation intense du virus via l'école en ne prévoyant rien pour y faire respecter le minimum sanitaire, mettant en danger les élèves, les enseignant.es et leur famille.

Nous n'oublierons pas qu'il fait travailler gratuitement des volontaires au lieu de les payer dignement. Nous n'oublierons pas la pénurie de masque. Nous n'oublierons pas les milliers de mort.es dans les maisons de repos. Nous n'oublierons pas le mépris avec lequel il sollicite les étudiant.es, les soignant.es retraité.es ou les infirmières à domicile, comme si ils et elles n'avaient rien a faire, comme si ce n'étaient que de la chair à canon. Nous n'oublierons pas qu'il nous met volontairement en danger en nous faisant travailler positif au Covid19. Nous n'oublierons pas qu'il nous oblige à choisir lesquels de nos patient.es devraient vivre ou mourir. Nous n'oublierons pas le manque de moyens persistant dans les maisons de repos. Nous n'oublierons pas le manque de matériel toujours réel dans certaines institutions.

Nous n'oublierons pas notre mise en danger pure et simple, quotidienne, à traiter des infections qui auraient pu être évitées. Nous n'oublierons pas la mise en danger de la population et de travailleur.euses.

Courage à nos collègues en première ligne : de l'entretien ménager, de la grande distribution, de l'enseignement, de la livraison, des transports en commun, etc. !

RÉVOLTONS NOUS.

Nous nous battons et nous nous battrons sur tous les fronts, contre le coronavirus, contre ce gouvernement et contre la marchandisation des soins de santé !

Plus que jamais, notre slogan " + d'effectifs, + de salaires et + d'humanité " fait sens, et plus que jamais nous le défendrons.

La santé en lutte soutient et soutiendra tout mouvement de contestation dans les hôpitaux et institutions de soins. Nous appelons nos collègues du secteur à s'organiser sur leur lieux de travail pour manifester leurs revendications et leur mécontentement face à la gestion de la crise. Contactez La santé en lutte si vous désirez du renfort, un relais médiatique ou quoi que ce soit qui pourrait aider votre mobilisation.

Luttons ensemble ! Rejoignez La santé en lutte !
Envoyez-nous un email ou un message sur notre page Facebook.

NOS REVENDICATIONS.

Nos revendications dans l'immédiat de la deuxième vague :

Une augmentation salariale immédiate de 10% pour l'ensemble du personnel du secteur de la santé. Nous méritons une revalorisation salariale qui rendrait compte de la pénibilité des métiers de la santé et qui pourrait également limiter la pénurie que connaissent certains métiers du secteur.

L'engagement immédiat de personnel administratif, logistique, hôtelier et soignant nécessaire à la bonne qualité des soins et la bonne organisation des institutions de soins.

Un testing systématique de l'ensemble du personnel et des patient.es/résident.es. Nous protéger, protéger nos collègues et nos patient·es sont nos objectifs premiers. Cet objectif ne peut être atteint sans testing systématique du personnel et des patient·es.

Une mise en quarantaine et un maintien du salaire des personnes positives au Covid19. A aucun moment le personnel ne doit être mis sous tension salariale s'il est en quarantaine.

Un remplacement systématique des personnes mises en quarantaine. Être en quarantaine c'est se protéger et protéger les autres, en aucun cas la question de la pénurie de personnel ne doit être utilisé par le management pour nous mettre sous pression et nous maintenir au travail. La problématique doit être pensée en amont et des remplacements doivent être prévus.

Le respect des horaires et des temps de pause. Sans un respect de nos temps de récupération nous ne tiendrons pas !

L'interdiction du travail gratuit et d'autant plus en temps de crise sanitaire et sociale. Toute personne a le droit a une juste rémunération.

Le financement de ces mesures dans l'immédiat par l’État qui ponctionnera prioritairement dans les dividendes des actionnaires du secteur pharmaceutique.

Voir l'ensemble de nos revendications ici
https://lasanteenlutte.org/nos-revendications/

Témoignez !

Envoyez nous vos témoignages via email lasanteenlutte@gmail.com ou via message sur facebook. Racontez nous comment ça se passe dans votre institution de soin !

#Lasantéenlutte
#NosViesValentPlusQueLeursProfits
#RefinançonsLaSanté
#PlusDEffectifsPlusDeSalairePlusDHumanité

Rejoignez La santé en lutte !
Envoyez nous un message pour vous investir dans le collectif: lasanteenlutte@gmail.com
Participez à la caisse de solidarité !
https://www.papayoux-solidarite.com/.../caisse-de...
Devenez membre de La santé en lutte !
https://lasanteenlutte.org/etre-membre-de-la-sante-en-lutte/
Nos revendications !
https://lasanteenlutte.org/nos-revendications/
Déclarez-vous en lutte !
https://lasanteenlutte.org/se-declarer-en-lutte/

(1)
-
https://plus.lesoir.be/.../les-contaminations-en-milieu...
-
https://www.rtl.be/.../coronavirus-en-belgique-plus-de-la...

(2)
-
https://www.medi-sphere.be/.../la-rentree-scolaire-nbsp...
-
https://www.lejournaldumedecin.com/.../article-opinion...

 

122862567_660419914866380_2951142566900736593_n.jpg

 

 

 

Ailleurs, dans une "résidence royale", loin des préoccupations liées à la pandémie...

 

122796365_10158232403103515_3719944988611654387_o.jpg

 

 

 

 

11:11 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |