Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 octobre 2020

Coronavirus : confusions et dérives

Il est inutile de se cacher derrière son petit doigt, la pandémie du Coronavirus est bel et bien occupée à "rebondir".

Et, face à cette grave crise sanitaire, la confusion persiste comme il y a un peu plus de sept mois !

Aujourd’hui, les décideurs  -Fédéral, entités fédérées, provinces, communes-  prennent des "mesures" en sens divers, et souvent parfaitement contradictoires.

Un point commun toutefois : personne ne s’en prend frontalement au système productiviste et consumériste.

Une fois de plus, par conséquent, ce sont les individus qui sont ciblés, eux qui seraient les principaux responsables de la dégradation de la situation à cause de leurs comportements inconsidérés.

Or, ce n'est pas en fermant des buvettes dans les stades ou des bars dans les villes que le virus sera stoppé ! Ni en demandant à la population des efforts dans la seule "bulle privée", alors que cette même population est priée de continuer à se rendre au boulot ou à l'école, de prendre le cas échéant les transports en commun pour se déplacer, de fréquenter les magasins de toute nature pour soutenir l’activité commerciale en consommant !

Dans le même temps, le(s) gouvernement(s) refuse(nt) d’adopter des mesures structurelles car l’establishment économique ne veut plus entendre parler de "confinement", protection de la machine à profits oblige ! Et comme il est plus facile de s'en prendre à un café, à un club sportif amateur ou à des familles qu'à une multinationale, le "rebond" n'a pas fini de bondir !

Au-delà des discussions sur les moyens à mettre en œuvre contre la Covid 19, l’aspect particulièrement inquiétant est le "verticalisme"  dans la prise des décisions !

Tout continue à venir "d’en haut", des Exécutifs, sans aucune concertation avec la "société civile". Même les parlementaires ne sont pas véritablement associés à ce processus décisionnel. Et pour mémoire, durant plusieurs mois, ils avaient eux-mêmes accordé des "pouvoirs spéciaux" à un gouvernement pourtant minoritaire. Aujourd’hui encore, c’est toujours un groupe restreint de ministres, conseillé par un groupe tout aussi limité d’ "experts", qui fixe cahin-caha le cap. Profitant ainsi de cette séquence épidémique pour renforcer encore la dérive "autoritariste" du capitalisme qui se généralise partout en Europe, et au-delà !

Celles et ceux, "à gauche" qui consacrent énormément de temps à ferrailler contre les "complotistes" sur les réseaux sociaux, devraient également être attentifs à ce procédé qui entrave des libertés essentielles, telles l’interdiction ou la limitation de rassemblements et de manifestations, ou l’instauration de couvre-feux !

Ne sont pas anodins non plus les mécanismes d’infantilisation à l’œuvre, et les tentatives de discipliner l’ensemble du "corps social", au nom d’une nécessaire unité nationale dans la croisade contre l’épidémie

Décidément, l’heure reste aux interdits et aux injonctions !

Naturellement, il est exclu pour les dominants d’encourager la moindre velléité "d’auto-organisation populaire", même si en dépit de consignes strictes, des actes de solidarité et d’entraide se déploient "spontanément" dans les profondeurs de la société !

Il ne faudrait surtout pas encourager les initiatives populaires et permettre ainsi au peuple d’apprendre de "mauvaises manières".

On ne sait jamais, cela pourrait lui donner des idées sur les terrains politique, environnemental et social…

 

φ

 

 

 

 

Tableau de bord

 

Vendredi dernier, un record de 7.030 nouvelles contaminations a été enregistré en Belgique, selon les chiffres du tableau de bord de Sciensano présentés ce mercredi.

Entre le 4 et le 10 octobre, il y a eu en moyenne 5.057 nouvelles infections quotidiennes. Il s’agit d’une augmentation de 93 % par rapport à la période précédente de sept jours.

Entre le 7 et le 13 octobre, les hospitalisations ont continué leur progression, avec une moyenne de 152 admissions quotidiennes (+81 %). Il y a désormais 1.621 patients hospitalisés pour la Covid-19 dans les hôpitaux belges, dont 281 se trouvent en soins intensifs.

Entre le 4 et le 10 encore octobre, le virus a fait plus de 18 morts (+6,4) en moyenne par jour.

Depuis le début de l’épidémie en Belgique, 173.240 personnes ont été testées positives et 10.244 en sont décédées.

Le taux de positivité des tests, à savoir la proportion des personnes positives sur l’ensemble des personnes testées, atteint désormais 11,7 % à l’échelle nationale.

A noter que 211 admissions "Covid 19"ont été notifiées hier par les hôpitaux belges. C'est le niveau du 19 mars dernier !  

IMAGINAIRE(S) [64]

 

"− Depuis que je suis votre prisonnier, je m’interroge sur les origines du «Golden Hind» ! Cet engin n’a pas été construit sur la terre bien sûr !

  − Exact ! Je vais te dire où nous l’avons trouvé. Dans les déserts glacés d’Uranus !"

 

[Guido Crepax, L’astronef pirate, 1968]

 

 

Couv_19095.jpg

13 octobre 2020

IMAGINAIRE(S) [63]

 

"La haine ! N’y-a-t-il que la haine ici ? Je la sens déferler sur moi !"

 

[Philippe Druillet, Les 6 voyages de Lone Sloane, 1972]

 

 

005298754.jpg

12 octobre 2020

IMAGINAIRE(S) [62]

 

"− J’imagine que vous comptez repartir en guerre… Je vous redis que cela me rend malade !

− Et moi donc, chérie… Je n’aspire qu’à vivre en paix. Mais cela dépend de Ming. Zarkov, mettez le cap sur le royaume de Barin…"

 

[Alex Raymond, Flash Gordon, 1934]

 

 

unnamed.jpg

11 octobre 2020

IMAGINAIRE(S) [61]

 

"− Tu n’aimerais pas partir dans l’espace avec Buck Rogers, Bill ?

 − Pas moi, j’ai des enfants !"

 

[Philip Francis Nowlan et Richard Calkins, Buck Rogers, 1933]

 

 

 

Couv_29473.jpg

10 octobre 2020

IMAGINAIRE(S) [60]

 

"Grâce à ma machine à remonter le temps, vous pourriez faire une incursion en Egypte à l’époque des pharaons !"

 

[Willy Vandersteen, Le secret d’Ubasti, 1975]

 

 

secret.jpg

09 octobre 2020

IMAGINAIRE(S) [59]

 

"Nous ne sommes que quelques-uns, les Veilleurs, à avoir le droit d’utiliser le Voyageur. Sinon, n’importe qui irait se promener à travers le temps pour faire n’importe quoi, et ce serait le chaos."

 

[Grzegorz Rosinski et Jean Van Hamme, La couronne d’Ogotaï, 1995]

 

 

couronne.jpg

08 octobre 2020

IMAGINAIRE(S) [58]

 

"Longtemps encore l’enceinte noircie du village fortifié retentit des vains appels de Jeremiah à d’éventuels survivants…"

 

[Hermann, La nuit des rapaces, 1979]

 

 

nuit rapaces.jpg

07 octobre 2020

IMAGINAIRE(S) [57]

 

"Encore une machine de guerre de «ceux des cités» ! Ils auront donc toujours les moyens de les faire fonctionner ?!"

 

[Claude Auclair, Les pélerins, 1978]

 

 

auclair.jpg

06 octobre 2020

IMAGINAIRE(S) [56]

 

"Voyons professeur Miloch, vous n’allez pas me dire que vous êtes capables de modifier le temps à votre guise. Alors que nul n’ignore en effet qu’à l’heure actuelle, malgré cent théories différentes, on ne sait même pas encore pourquoi il pleut !"

 

[Edgar P. Jacobs, S.O.S Météores, 1959]

 

 

BlakeEtMortimer7a_18102008_184724.jpg