Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 octobre 2022

"BOUQUINAGE" - 33

"J'avais toujours été une femme seule sous mon masque – et la seule femme dans la pièce."

 

hedy.jpg

19 octobre 2022

"BOUQUINAGE" - 31

 

"Il ressentait le besoin, le douloureux besoin, toujours plus affirmé, de dire à l'humanité entière ce qu'il avait appris. Pas tant les spécificités, même s'il y en avait dont elle aurait bénéficié, que les généralités, dont un fait crucial : partout dans l'univers, l'intelligence existait. L'homme n'était pas seul et, à condition de prendre le bon chemin, il ne le serait plus jamais."

 

 

étoiles simak.jpg

17 octobre 2022

"BOUQUINAGE" - 29

"Tu te trompes John Difool ! Et tu n'as rien compris ! Je ne suis pas un ordinateur, JE SUIS VIVANT ! Tout comme toi ! Et les lignes de forces du destin nous ont réunis, tous les deux, pour que s'accomplisse la justice !"

 

 

incal.jpg

16 octobre 2022

"BOUQUINAGE" - 28

"Le cinéma est ambivalent, mais il est aussi magique. Alors que les acteurs de sa génération ont eu le plus grand mal à survivre dans le milieu professionnel à partir de la cinquantaine (pensez à Burt Reynolds ou à Charles Bronson), Eastwood a réussi à faire de la baisse de son niveau de testostérone un atout décisif pour le prolongement de sa carrière. Son passage par l'Europe, qu'aucun sociologue déterministe n'aurait pu sérieusement envisager, lui a permis de développer une forme de capital social qui a été décisive dans sa consécration par l'intelligentsia new-yorkaise. Sa trajectoire a été contemporaine de l'importation de la notion d'auteur et du processus d'“auteurisation” : personne n'aurait parié une dime sur son accession à ce statut. Eastwood a capitalisé, sans pour autant développer une stratégie consciente, la vieille américanolâtrie cinéphilique des premiers rédacteurs des Cahiers. Il cumulait deux avantages : d'abord, il offrait de nombreuses similitudes avec le passé du cinéma états-unien et on pouvait lui appliquer les catégories de jugement esthétique qui avaient été utilisées pour John Ford ; ensuite, il était passé par le western spaghetti et était donc affecté d'un coefficient de sophistication qu'il n'avait jamais revendiqué en tant que tel. Comme il était incapable de développer un métadiscours sur son travail, il n'avait aucune raison de s'interposer entre l'exercice raffiné du commentaire produit par des intellectuels européens et sa propre activité d'entrepreneur en produits de divertissement. Il avait donc d'autant plus de chances de plaire aux théoriciens du cinéma qu'il n'avait rien de théorique à offrir, à la différence de certains de ses concurrents du nouvel Hollywood, nourris de film theory et formés dans des écoles où l'on parlait de Lacan et de Derrida."

 

clint.jpg

15 octobre 2022

"BOUQUINAGE" - 27

"Moi, D-503, Constructeur de l’INTÉGRALE, je ne suis que l'un des mathématiciens de l’État Unitaire. Ma plume accoutumée aux chiffres ne sait pas créer la musique des assonances et des rimes. Je ne ferai qu'essayer de transcrire ce que je vois, ce que je pense, ou plutôt, ce que nous pensons (oui, nous, et ce “NOUS” sera le titre que je donnerai à ces notes). Mais ce sera le produit de notre vie, de la vie mathématiquement parfaite de l’État Unitaire, et s'il en est ainsi, cela pourra-t-il, de soi-même, sans que je l'aie voulu, être autre chose qu'un poème ? Un poème : je le crois et je le sais."

 

 

 

nous.jpg

14 octobre 2022

"BOUQUINAGE" - 26

"Monsieur Provoni, dit Morgo, permettez-moi de clarifier deux points qui devraient servir à apaiser vos craintes. Premièrement, il y a des siècles que nous avons connaissance de votre civilisation. Nos vaisseaux se faufilaient déjà dans votre atmosphère au temps des baleiniers. Nous aurions pu nous rendre maîtres de votre planète à n'importe quel moment si tel avait été notre désir. Ne pensez-vous pas qu'il nous aurait été plus simple de venir à bout des Tuniques Rouges que d'avoir à affronter des missiles tactiques au cobalt ou à l'hydrogène, comme nous devrions le faire —comme nous allons devoir le faire— aujourd'hui ? Je suis resté à l'écoute, et je sais que plusieurs de vos vaisseaux-sentinelles rôdent en ce moment aux abords du point où nous commencerons à être affectés par le champ de gravité de Sol 3.

— Et votre deuxième clarification ?

— Nous vous volerons certaines choses."

 

 

 

frolix.jpg

13 octobre 2022

"BOUQUINAGE" - 25

"L'idée d'une simulation, Adrian la déteste, lui qui adopta Karl Popper comme phare de ses études d'épistémologie, ce brave Popper pour qui une théorie n'a aucun caractère scientifique si rien ne peut la réfuter... Mais il a beau tourner la question en tous sens, à conditions égales, l'explication la plus simple est souvent la bonne. La plus simple, mais la plus inconfortable : l'apparition de l'appareil ne peut pas être un cafouillage de la simulation — il aurait été si simple de “l'effacer”, de revenir quelques secondes en arrière. Non, c'est un test, évidemment : comment vont réagir des milliards d'êtres virtuels face à la révélation de leur virtualité ?"

 

 

2206043338.jpg

12 octobre 2022

"BOUQUINAGE" - 24

"Sloane est noir comme du Lovecraft. Il y a chez lui un désir de mort et de vie à la fois. C'est du nihilisme à l'état pur. Sloane est entièrement refait, il n'a pas la même notion du temps. C'est un barbare, c'est un violent. Il est ambigu. Sloane a des super-pouvoirs mais ce n'est pas un super-héros.

Bien sûr, il y a du Druillet dans Sloane. Dans Le Trésor du Dieu Noir, on trouve toute ma vie. La malédiction, la poursuite, l'errance. Dans cet album, le “chevalier errant” c'est toute ma jeunesse, baladée de gourbis en logements. Aucun point de fixation, toujours nomade. Avec la perte de l'amitié tous les deux ans. Sloane, c'est aussi l'évolution permanente, la réussite, l'échec, mes humiliations, la cassure, l'impossibilité de construire, y compris dans le mariage. Sloane, ce sont les familles qui ont disparu. Je suis toujours en perte de quelque chose. C'est ma quête du Graal. Mais dans la quête du Graal, le plus important n'est pas de trouver le Graal, ce qui compte, c'est la recherche. Sloane, c'est ça. Un personnage en errance totale, mais qui sait ce qu'il doit faire au moment donné. Qui sait dire non quand il le faut."

 

 

 

Couv_208906.jpg

11 octobre 2022

"BOUQUINAGE" - 23

 

"Le processus d'émergence d'un secteur particulier de la BD va se réaliser par imitation de ce qui fonctionne en littérature et en peinture. En d'autres termes, une sphère de production restreinte en BD va obéir à une logique de création contre l'emprise totalisante du marché soumis à la seule règle de la rentabilité. Des revues vont aider à la naissance de cette autonomie/reconnaissance de la BD comme œuvre d'art, et non plus simple objet de divertissement. Ces revues (Pilote, Hara-Kiri, L’Écho des Savanes, Métal Hurlant...) qui associent création originale et discours critique vont favoriser l'arrivée d'une nouvelle génération d'auteurs et d'éditeurs, formés dans les écoles d'art graphique et qui ambitionnent un statut de créateur intellectuel. Dans ce secteur de production restreinte, naîtra fatalement une tendance à la marginalité. Les œuvres nouvelles modifient le rapport texte/image et postulent un nouveau public, adulte et diplômé. Ouverte sur le monde, cette BD nouvelle et différente, baptisée parfois “roman graphique”, qui orne les pages de la revue À Suivre, subira des influences diverses : japonaises (découverte des mangas) et américaines (underground). La mise en place de ce nouveau secteur va bénéficier aussi d'une nouvelle appréhension du phénomène culturel dans la société d'aujourd'hui."

 

 

bdrosier.jpg

10 octobre 2022

"BOUQUINAGE" - 22

"Miss Minerva Campbell refusa toutes les offres d'hymen, et elles devaient pourtant être nombreuses.

Mais, par certains soirs tranquilles, une jeune dame, sobrement et élégamment vêtue, accompagnée d'un vieux bouledogue qui la suit comme une ombre, attend au coin de Baker Street.

Elle n'attend jamais longtemps, car un grand gentleman la rejoint vite.

Ils s'en vont par les rues silencieuses et souvent s'attardent à causer sur un banc de square, et alors le monde ne semble plus exister pour eux..."

 

 

 

s-l500.jpg

 

09 octobre 2022

"BOUQUINAGE" - 21

"Seule l'inspiration des auteurs est en vérité susceptible de fixer les limites de l'ambition d'une bande dessinée. Rien ne s'oppose à ce que ce “contenant” puisse accueillir des contenus complexes ! Renversant les idées reçues, la bande dessinée jouera sans doute dans les années à venir un rôle de plus en plus prépondérant dans l'enseignement du décryptage des images aussi bien que dans l'apprentissage de la lecture."

 

 

mouchart.jpg

08 octobre 2022

"BOUQUINAGE" - 20

"La hantise de la catastrophe apparaît comme le pendant du présentisme : le passé n'est garant de rien, le futur ne promet rien, ne reste que la pression du présent, dont la catastrophe, indéfiniment répétable, est une figure.

 

Or imaginer la catastrophe déjà réalisée, se placer après, faire comme si le monde était déjà détruit, c'est faire tomber cette menace. Le présent, aboli, n'exerce plus sa tyrannie. On change d'horizon et on autorise le déploiement de possibles en envisageant autrement le temps. Car se placer à la fin des temps, c'est une manière de penser le temps de la fin —ce qui n'est pas la même chose. Penser son époque comme temps de la fin, c'est se donner le moyen de prévenir la fin des temps car c'est se donner paradoxalement le moyen d'y agir."

 

 

9782348037191.jpg