Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 avril 2019

La campagne en folie (9)

 

Elections 2019 urnes.jpg

 

Jan Jambon répète à tout qui veut l'entendre que son parti est candidat à tous les niveaux de pouvoir, et il revendique clairement le poste de premier ministre au Fédéral.

Problème, dans l'état actuel des choses, rien ne garantit que le gouvernement sortant -et sorti avant la fin de la législature de par la volonté du plus puissant parti de Flandre !- puisse être reconduit, arithmétique électorale oblige.

Il faudra donc éventuellement chercher d'autres partenaires et le nationaliste indique que la N-VA n'a aucune exclusive, excepté contre les partis «extrémistes» (lisez VB et PTB !). Contrairement à ce que déclarait De Wever, il y a quelques semaines encore, des discussions avec le PS et Ecolo sont donc maintenant envisageables, à condition qu'ils renoncent à certains éléments de leur programme !

Une exigence qui est de bonne guerre pré-électorale. Mais au lendemain du scrutin, en fonction des nouveaux rapports de force, tout sera à nouveau possible, même des alliances réputées « contre-nature ».

Il est vrai qu'aucun de ces partis ne souhaite sortir du cadre du capitalisme, ni de l'UE et ses traités mortifères pour le social et l'environnemental. Dès lors, à partir du moment où la doxa libérale est plus ou moins intériorisée par les uns et les autres, un prochain accord de gouvernement n'a plus rien d'extravagant.

Aux électeurs et électrices de voter en conséquence afin que ce scénario soit très compliqué à concrétiser...

 

#####



Le MR, en difficulté, sort à nouveau la grosse artillerie pré-électorale des bobards. Après avoir annoncé, en 2014, qu'il ne gouvernerait jamais avec la N-VA , et après avoir omis de dire qu'il remettrait en question l'âge légal de la retraite et le système d'indexation, Charles Michel déclare aujourd'hui qu'il veut augmenter le salaire net des travailleurs de 1.000 €/an et il s'engage à créer... 250.000 nouveaux emplois !

Il nous annoncera sans doute aussi dans les prochains jours que les impôts seront supprimés, que tout le monde pourra dorénavant boire du champagne et manger du caviar chaque jour, et même que le Sporting d'Anderlecht retrouvera sa gloire footballistique d'antan dès 2020 !

La saison deux de Super-Menteur s'annonce passionnante...

 

#####



Alors qu'il reste 31 jours avant la triple élection de mai 2019, le scrutin communal d'octobre 2018 n'est pas encore définitivement clos.

Le gouverneur du Luxembourg vient en effet d'annoncer qu'il invalidait le résultat de Neufchâteau.

En cause, évidemment, l'inculpation du bourgmestre Dimitri Fourny et de quatre membres de sa famille, poursuivis «pour faux en écriture, abus de confiance, avec la circonstance d'abus de faiblesse d'une personne en situation de vulnérabilité, et participation à association de malfaiteurs».

Décidément, depuis pas mal d'années, entre les déboires judiciaires de Joelle Milquet, les initiatives intempestives de son (ex-)président Benoït Lutgen, le coup de gueule de Francis Delpérée, les turpitudes de celui qui fut son chef de groupe au Parlement wallon et les mauvais sondages persistants, le CDH ne sait plus à quel saint se vouer !

Mauvais karma ?

 

#####



Laurette Onkelinx ne se représentera pas. Elle a pris soin, avant de partir à la «retraite politique», d'accorder quelques entretiens à la presse.

Retenons qu'elle affirme que le PS ne pourra gouverner avec la N-VA car leurs programmes sont «incompatibles». Un type de discours déjà tenu par les libéraux il y a cinq ans, avec la suite que l'on connaît ! Mais peut-être le PS est-il plus ferme que le MR ?

En tout cas, ces deux formations pourraient se retrouver. Car Dame Laurette indique également qu'il «vaut mieux être dans la majorité» ! Et d'ajouter : «si les partis du centre et certains de droite le veulent, ensemble, on peut contourner la N-VA, ce qui est important pour la défense des francophones et un autre modèle socio-économique».

Un autre modèle socio-économique, «ensemble» avec les amis de Charles Michel ? Hum...

Mais ces propos ont au moins le mérite d'être clairs : le PS est prêt, une fois de plus, à négocier de futures majorités gouvernementales avec la droite !

Pour celles et ceux qui en doutaient, une confirmation utile.

Et surtout, pour celles et ceux qui ne veulent plus de cette droite «aux affaires», une raison supplémentaire de ne pas voter pour le parti d'Elio Di Rupo qui lui remettra le pied à l'étrier !









 



12:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

24 avril 2019

La campagne en folie (8)

 

Elections 2019 urnes.jpg

 

Qui dit campagne électorale, dit sondages ! Et donc des chiffres, encore des chiffres, toujours des chiffres. Commentés ad nauseam par les journalistes, les experts proclamés et les responsables politiques peu ou prou enthousiastes, suivant les résultats crédités à leur parti.

Ci-dessous, les projections en sièges réalisés par le politologue Pascal Delwit (ULB), à partir du sondage réalisé pour la RTBF, la VRT et la Libre qui vient d'être rendu public.

 

 

Parlement Fédéral

delwit fédéral.jpg

 

Parlement Région wallonne

Delwit Wallonie.jpg

 

Parlement Région flamande

Delwit Flandre.jpg

 

Parlement européen - Collège francophone

Delwit PE.jpg

 

C'est clair : la coalition fédérale sortante («Suédoise») perd sa majorité parlementaire, les partis au pouvoir sont sanctionnés, le PS ne profite pas de ce recul tandis que le SPA confirme ses difficultés, et les grands bénéficiaires sont ECOLO et Groen d'abord, et ensuite le PTB-PVDA. Ce qui, finalement, confirme les résultats des dernières élections communales.

Mais nous sommes le 24 avril, pas le 26 mai ! Et Il reste par conséquent du chemin à parcourir avant le dénouement des urnes...

20:11 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

06 avril 2019

La campagne en folie (7)

 

Elections 2019 urnes.jpg

 

J'avoue que je suis fatigué (l'âge, sans doute!) d'entendre des « amis progressistes » persister à considérer utile voire nécessaire un vote pour le PS ou pour Ecolo !

Bon sang, la lucidité n'est tout de même pas prohibée, que je sache !

Ces partis collaborent depuis des décennies avec la droite, à tous les niveaux de pouvoir : fédéral, entités fédérées (régions et communautés), provinces et communes.

Et dès le lendemain du 26 mai, ils n'auront pas la moindre réticence à s'asseoir autour d'une table avec le MR, et/ou l'Open-Vld, et/ou le CD&V, et/ou le Cdh, et/ou Défi, pour négocier la constitution de nouvelles majorités !

On ne peut même pas exclure qu'ils prennent langue avec la N-VA malgré leurs dénégations actuelles, campagne électorale oblige...

Bien sûr, nous connaissons l'éternelle rengaine qui érige la « conquête du pouvoir » en fin en soi et qui exhorte les formations politiques à « plonger les deux mains dans le cambouis », sans rechigner !

Mais il serait temps d'en finir avec ces pratiques politiciennes et cette inépuisable lutte des places !

A quand un bilan de ces participations gouvernementales (toujours justifiées par « le réalisme »), de la part de cette « gauche » qui s'affirme « responsable » ?

Evidemment, le tableau est tellement édifiant, que d'aucuns préfèrent jouer la carte de la diversion ou miser sur une amnésie collective !

Pourtant les faits sont têtus et leur inventaire est accablant :

 

> Des décennies d'austérité ont accru les inégalités et enfoncé dans la pauvreté un nombre de plus en plus grand de personnes !

> La persistance d'un chômage de masse et d'une exclusion bien peu « sociale » !

> Le blocage des salaires !

> Un transfert permanent des richesses produites (par les salariés!) du travail vers le capital !

> La destruction du secteur public et les privatisations à répétition !

> Le détricotage de la « Sécu », au détriment des plus faibles et des malades !

> Une fiscalité sans cesse plus injuste, qui ménage riches, grandes entreprises et multinationales ! Et une complaisance décomplexée envers la fraude et la fuite des capitaux !

> Des tripatouillages et des arrangements entre « petits amis » !

> La répression des migrants !

> Les dérives « anti-démocratiques » !

> Un « atlantisme » forcené symbolisé par la présence du siège de l'OTAN sur notre territoire !

> La participation aux guerres impériales !

> Un « euro-libéralisme » béat garantissant à la Belgique sa place de « bon élève » dans la construction d'une UE dirigée contre les peuples !

> La ratification des traités européens valorisant la «concurrence libre et non faussée », à la grande satisfaction des possédants !

> Un coupable laisser-aller en matière écologique qui nous a conduit dans la terrible impasse actuelle, obligeant maintenant les jeunes générations à se mobiliser pour tenter de limiter les dégâts et de sauvegarder un futur viable !

 

Prétendre changer la société et transformer le monde, en continuant à travailler de concert avec les relais politiques de l'oligarchie financière, est par conséquent complètement irrationnel !

Sortir des impasses actuelles passe par un changement de cap radical !

Et sur le plan institutionnel, cela signifie qu'il ne suffit pas de refuser ses suffrages aux partis de droite (et d'extrême-droite), cela signifie également qu'il faut cesser de soutenir des partis qui construiront des alliances post-électorales avec ces défenseurs revendiqués du capitalisme !

Le choix politique du 26 mai sera donc aussi un choix entre un minimum de cohérence intellectuelle et une incohérence stratégique totale torpillant à coup sûr la moindre perspective d'une alternative...

 

allez voter.jpg

 

15:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

29 mars 2019

La campagne en folie (6)

Elections 2019 urnes.jpg

 

La proposition visant à modifier la Constitution pour permettre l'adoption d'une «Loi climat» n'a pas obtenu la majorité des 2/3 requise. Les partis de la droite flamande -qui constituent le centre de gravité politique de l'Etat Belgique !- ont ignoré la volonté populaire.

On peut comprendre le caractère symbolique de cette initiative parlementaire pour un mouvement qui s'est déployé avec force dans les rues du pays ces dernières semaines.

Toutefois, il faut souligner que la «Loi climat» n'est pas la réponse au défi climatique ! Un texte -au demeurant discutable car insuffisant dans les objectifs fixés- ne peut enrayer la sombre trajectoire de l'humanité. Ce qui est indispensable et extrêmement urgent, ce sont des mesures très fortes et très rapides, des décisions fermes et concrètes. Ce qui est essentiel, par delà des belles intentions exprimées, c'est une volonté politique en actes, porteuse d'un changement de cap radical ! Dans le très court terme...

 

capitalisme vert.png

 

Au delà, on ne pourra faire l'économie d'une rupture structurelle avec un mode de production et d'échange obnubilé par la croissance du profit et des richesses, accaparées par une minorité.

En clair : il faut reprendre et élargir le combat engagé en son temps par le mouvement ouvrier pour sortir du capitalisme. Certes, ce n'est et ce ne sera pas simple. Mais il n'y a(ura) ni raccourcis, ni astuces, ni ruses, si l'on veut assurer un avenir viable pour le plus grand nombre...

 

#####

 

 

billets verts.jpgL'alibi de l'austérité (permanente) imposée par les gouvernements est la nécessité de maintenir «l'équilibre budgétaire». Voilà des décennies qu'il est brandi et ce n'est manifestement pas terminé. Car le Conseil Supérieur des Finances (CSF) annonce à nouveau une hausse du déficit budgétaire ! Une législature quasi complète des droites n'aura donc rien changé, malgré les discours tonitruants des uns et des autres. Combien de temps faudra-t-il encore avant que ces donneurs de leçons comprennent qu'il faut abandonner les politiques néo-libérales recommandées par l'UE ? Et combien de temps faudra-il encore avant de jeter par dessus bord le dogme européen des fameux 3 % (du PIB) à ne pas dépasser ?

Inutile de miser sur les partis traditionnels, en ce y compris Ecolo, pour s'engager dans une voie alternative...

 

#####

 

Chaque parti bénéficie d’une dotation financière forfaitaire, mais un complément peut lui être accordé pour les voix obtenues lors des élections. Or, le PTB n'a toujours pas bénéficié de ce financement public pour les suffrages récoltés... en Flandre !RH1.jpg

Pourtant, Raoul Hedebouw et ses camarades estiment pouvoir y prétendre parce que leur formation est présente sur tout le territoire ! Et la plupart des autres partis représentés à la Chambre étaient finalement prêts à lui donner gain de cause, sauf... la droite flamande, NVA et Open-VLD en tête ! Il y a donc blocage et le dossier devrait revenir en séance plénière la semaine prochaine.

Les tripatouillages politiciens de certains concurrents en pleine campagne électorale, destinés à priver le PTB-PVDA du nerf de la guerre, sont évidemment inacceptables.

Au delà, un débat sur le financement des partis politiques, avec l'argent des contribuables, serait peut-être nécessaire...

13:39 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

14 mars 2019

14 mars 1883 - 14 mars 2019

 

Il y a 136 ans s'éteignit Karl Marx.

Plus qu'un savant, plus qu'un philosophe, plus qu'un économiste, un sociologue ou un historien, Marx était d'abord un militant révolutionnaire qui a lutté toute sa vie pour changer le monde !

Les jeunes, qui descendent dans la rue aujourd'hui pour combattre les politiques qui consolident le "réchauffement climatique", sont de bien meilleurs "héritiers" du barbu que certains universitaires qui consacrent toute leur vie à interpréter son oeuvre et à discuter sans fin sur telle ou telle virgule de ses textes...

 

 

Karl_Marx_1867_Hannover.jpg

10:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

25 février 2019

15 mars 2019 !

 

grève mondiale futur.jpg

10:06 Publié dans Agenda | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |